Affrontement sanglant entre deux villages dans le cercle de Kati : Les autorités de la transition interpellées

Le jeudi 8 avril dernier, les habitants de deux villages, N’Teguedo NIARE et Siracoro NIARE, dans le cercle de Kati, se sont affrontés à propos d’un litige foncier. Bilan : plus d’une dizaine de blessés.

Selon nos sources, le jeudi 08 avril 2021, aux environs de 10 heures, les habitants du village de Siracoro NIARE(commune rurale de Dialakorodji) , dans la commune urbaine de Kati, ont marché des kilomètres pour attaquer ceux du village de N’Teguedo NIARE, commune urbaine de Kati.

Selon un gendarme, les habitants de Siracoro NIARE, une centaine de personnes, étaient armés de fusils de chasse, de coupe-coupe, de machettes, de couteaux, de bâtons… Les assaillants ont été transportés par Sotrama jusqu’au village de N’Teguedo NIARE. Et, c’est aux environs de 10 heures que les hostilités commencèrent entre les habitants des deux villages.

« Les habitants de Siracoro Niaré ont tiré à balles réelles sur les habitants de N’Teguedo NIARE. Finalement, nous a confié un militaire, les habitants de N’Teguedo NIARE se sont défendus. » Le bilan du sanglant affrontement est plus d’une dizaine de blessés de part et d’autre. Il a fallu l’intervention rapide des éléments de renfort de la Brigade territoriale de Gendarmerie de Dialakorodji-Safo pour limiter les dégâts, mais le sang était déjà versé.

Le foncier, la cause de l’affrontement

Selon nos sources,  c’est le morcellement des espaces aux alentours des villages de N’Teguedo NIARE  à usage d’habitation  en faveur de Siracoro NIARE, sans le consentement des chefs des deux villages. Ce morcellement, selon nos informations, serait l’œuvre de l’actuel Préfet par intérim à Kati, Arouna DIARRA. Pour preuve, nous avons reçu une copie de bulletin de morcellement signé par le sieur Arouna DIARRA, lorsqu’il était sous-préfet de Kati, en date du 17 juillet 2017. « … la parcelle n° SBK/155 sise à Siracoro NIARE, d’une superficie de 00ha 25a 00ca, vous a été attribuée pour usage de concession rurale ».Ensuite, selon nos informations, depuis 2011, l’ancien préfet,  Ibrahim Sylla de Kati, en complicité de quelques familles de Siracoro NIARE,  a accaparé les champs de culture de N’Teguedo NIARE. Un cadre de la préfecture de Kati, nous a  témoigné que le village de N’Teguedo NIARE  avait toujours préféré la justice. Selon la même source, le village de N’Teguedo NIARE a entamé la procédure judiciaire qui avait abouti à l’annulation des travaux de morcellement du sous-préfet, Arouna DIARRA, l’actuel préfet par intérim de Kati, par le tribunal administratif de Bamako, le 07 octobre 2019. Aussi, le tribunal de Kati a rendu son verdict qui a donné le droit coutumier au village de N’Teguedo NIARE.

Le hic de cet affrontement est que personne n’a été arrêté, jusqu’à preuve de contraire, par les forces de sécurité et de défense, selon nos sources. L’attaque à domicile à main armée n’est plus un crime au Mali ?  Selon un élément du Camp I de la gendarmerie, c’est l’actuel préfet Arouna DIARRA qui garantit la libération des habitants de Siracoro NIARE. Par coup de téléphone, a-t-on appris, le préfet Arouna DIARRA a pu empêcher l’arrestation de certains habitants de Siracoro. En tout cas, les autorités de la Transition sont interpelées pour prendre ce dossier en main.

M.D 

Source: Le Républicain- Mali

 

Suivez-nous sur Facebook sur