Niger : 16 membres de la Garde nationale tués dans une attaque terroriste dans l’ouest du pays (officiel)

Seize membres de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués et six autres blessés dans une attaque perpétrée samedi après-midi contre leur patrouille dans dans le département de Tilia, région de Tahoua (ouest), a annoncé dimanche soir le secrétaire général de la région Ibrahim Miko.

“Nous venons de traverser une épreuve douloureuse, le capitaine Maman Nameywa de la Garde nationale avec ses hommes, sont tombés hier vers 14H00 (13H00 GMT) dans une embuscade tendue par des bandits armés, dans le département de Tilia”, a indiqué M. Miko, intervenant dimanche soir sur la télévision publique nigérienne.

Le bilan de cette attaque est de 16 morts, six blessés et une personne portée disparue dans les rangs de la Garde nationale, a-t-il déploré.

Selon lui, les bandits étant incapables de s’en prendre aux forces de sécurité de manière frontale, “ils ont lâchement profité de leur retour de mission (à la frontière du Mali) pour leur tendre une embuscade”.

La partie occidentale du Niger, frontalière avec le Mali, est devenue ces dernières années le théâtre d’opération de groupes armés qui mènent des attaques meurtrières, de part et d’autre de la frontière, contre les forces armées et même des civils.

Cette attaque intervient après celle perpétrée le 21 mars dernier dans cette même zone, au cours de laquelle 137 civils avaient été tués et plusieurs autres blessés.

Source: Agence de presse Xinhua
Suivez-nous sur Facebook sur