Coup d’État au Burkina Faso : “On est choqué, ému, mais il fallait un changement”

L’armée du Burkina Faso a annoncé lundi avoir renversé le président Roch Kaboré, suspendu la Constitution et dissout le gouvernement etl’Assemblée nationale. L’annonce a été faite par communiqué lu par un officier à la télévision nationale. Le président Kaboré serait détenu par des soldats mutins dans un camp militaire. Suivez les événements en direct dans notre liveblog. Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, serait détenu, lundi 24 janvier, par des soldats mutins dans un camp militaire, ont indiqué des sources à France 24, au lendemain d’une journée de manifestations contre le pouvoir marquée par des mutineries dans plusieurs bases du pays. Des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso, dont celles de Sangoulé Lamizana et de Baba Sy, pour réclamer le départ des chefs de l’armée et des “moyens adaptés” à la lutte contre les jihadistes. Des tirs ont été entendus en fin de journée près de la résidence du chef de l’État, accusé par une grande partie de la population excédée par la violence, d’être “incapable” de contrer les groupes jihadistes.

Suivez-nous sur Facebook sur