Université privée du Sahel : UNE 5è PROMOTION SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI

La 5è promotion de l’Université privée du Sahel (UPS) qui porte le nom du Dr Sidi Al Mokhtar Diallo, ancien enseignant de l’établissement, est constituée de 104 étudiants, dont 11 femmes. Ces, désormais, diplômés ont reçu leur parchemin, le week-end dernier, au cours d’une cérémonie organisée au sein de l’université.

La cérémonie était coprésidée par le chef de division, création et ouverture des universités privées au Mali à la direction générale de l’enseignement et de la recherche, Karim Berthé, et le représentant du parrain de la promotion, Seydou Sangaré, en présence de nombreux invités.
Les nouveaux diplômés sont des produits des facultés des études islamiques, de la langue arabe (89 sortants) et de l’informatique (15) de l’Université du Sahel. Ils ont reçu chacun leur parchemin après 3 ans de formation en droit musulman, langue arabe, informatique, administration du système réseaux et conception des bases de données.
Une tablette iPAD a été offerte à chaque étudiant ayant fait preuve d’exemplarité et de bonne conduite.
Après la lecture du Saint-Coran par Aboubakar Diallo, le recteur de l’UPS, Seydou Madibaba Sylla, s’est réjoui de la présence d’invités de marque comme le recteur de l’Université islamique d’Alfourqane (Côte d’Ivoire), Dr Moussa Fadiga, du président de l’Association des musulmans sunnites de Côte d’Ivoire et du chef du département du cycle Master de l’Université de l’Etat de Yobé (Nigeria).
Il a rappelé que la vision, les missions et objectifs de son établissement sont basées sur le développement humain à travers des programmes universitaires. Ce qui intègre la vision globale de l’ONG : « Al Farouk », promotrice de l’UPS.
Pour le recteur de l’UPS, Al Farouk appuie l’éducation en créant des lycées et universités à Bamako mais aussi à Kayes et Sikasso. Il a aussi indiqué que dans le cadre de la coopération universitaire en Afrique, l’UPS ouvrira bientôt les cycles de Master et doctorat dans certaines disciplines.
« C’est un jour spécial dont nous rêvions depuis longtemps. Un jour mémorable qui marquera la fin d’une période de notre vie et le début de la vie professionnelle », s’est réjoui le porte-parole des diplômés, Ibrahima Samaké. Il a aussi soutenu que l’ambiance universitaire a donné aux étudiants le goût de la recherche, le sens de responsabilité et l’esprit de compétitivité. Karim Berthé a révélé que les universités constituent un levier de développement économique, social, culturel et religieux à travers la qualité de leur enseignement. Il a également assuré que l’UPS peut compter sur le soutien de l’Etat.
Par ailleurs, il a exhorté les nouveaux diplômés à honorer leur parrain. A la fin de la cérémonie, un extrait de mémoires sur des études islamiques et l’information, a été présenté au public.
L’Université privée du Sahel a été créée en 2012 avec comme objectifs de bâtir une société qui s’adapte à l’évolution de la science et du progrès. Elle entend aussi répandre la science et la connaissance en vue de la construction scientifique, culturelle et idéologique de l’homme.
L’établissement universitaire contribue également à la réhabilitation de notre pays dans son rôle de leader historique en matière de science dans la sous-région.
Les étudiants sont encadrés par 57 enseignants, tous détenteurs de master et doctorat. L’arabe, le français, le droit musulman et l’informatique y sont enseignés dans le cadre du système Licence Master-Doctorat (LMD).
S. Y. W

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook sur