Sékou Koïta : L’HOMME À TOUT FAIRE DES AIGLONS

Retenu par Wolfberger AC pour la dernière journée du championnat d’Autriche, Sékou Koïta a raté la première sortie des Aiglons, avant de rejoindre ses coéquipiers en Pologne. L’international junior a donc pris le train en marche mais depuis son arrivée en Pologne, on a découvert le vrai visage de la sélection nationale. En tout cas, les statistiques du joueur sont impressionnantes : 2 buts et 3 passes décisives en 3 matches. Mais plus que ces statistiques, c’est le comportement de guerrier de l’ancien joueur du USC Kita sur le terrain et ses qualités de meneur d’hommes qui séduisent les observateurs. Contre l’Arabie Saoudite, alors que les Aiglons étaient menés 2-0, il a réduit le score avant d’offrir le but égalisateur à Ibrahima Koné. On connaît la suite : dans les arrêts de jeu, il offre le but du 4-3 à Mohamed Camara. Lors de la troisième journée contre la France, le natif de Kita remettra les pendules à l’heure pour les siens (défaite 2-3 des Aiglons) et 72h plus tard, en huitièmes de finale, il s’illustre à nouveau, avec ce coup franc malicieux dans le dos de la défense d’Argentine qui permettra à Boubacar Boubou Konté d’égaliser dans les ultimes secondes des prolongations (2-2).


«On s’attendait aux prolongations et à la séance des tirs au but contre l’Argentine. On était mentalement prêts pour ce match. Nous avons pu négocier le match, Dieu merci, nous avons gagné», a déclaré Sékou Koïta après la rencontre. L’international junior qui fait partie des 27 joueurs présélectionnés pour la CAN, Egypte 2019 ajoutera : «Nous allons étape par étape, nous allons préparer le quart de finale contre l’Italie. Il faut d’abord jouer ce match avant de penser à la demi-finale et à la finale. C’est qui est sûr, nous sommes les champions d’Afrique, nous sommes venus pour remporter la coupe. Nous demandons aux supporters de faire des bénédictions pour nous pour qu’à la fin de la compétition, l’équipe soit sacrée championne du monde».
Pour mémoire, Sékou Koita faisait partie de la sélection nationale U17, vainqueur de la CAN 2015 et qui, quelques mois plus tard se hissera en finale de la Coupe du monde de la catégorie au Chili (défaite 0-2 contre le Nigeria). En 2016, Sékou Koïta disputera la finale du CHAN, avant de soulever son deuxième trophée continental cette année avec les Aiglons.
Boubacar KANTÉ

ILS ONT DIT…

Mamoutou Kané, sélectionneur des Aiglons : «Je remercie tous les Maliens et toutes les Maliennes. Ils doivent être fiers de cette équipe. Nous sommes fiers d’être Maliens et Africains. Il y aura deux pays africains en quarts de finale : le Mali et le Sénégal».

Abdoulaye Diaby, défenseur du Mali : «Le match (contre l’Argentine, ndlr) a été difficile. Nous avons concédé l’ouverture du score au début de la deuxième période. Nous avons bien réagi comme d’habitude pour revenir au score. Chaque fois nous réagissons après avoir encaissé alors que nous pouvons agir pour prendre l’avantage».

Ibrahima Koné, attaquant des Aiglons : «L’Argentine est une bonne équipe, mais nous n’avons pas lâché. Le jeu défensif était notre stratégie. Je vois l’équipe aller au bout».

Sékou Koïta, ailier des Aiglons : «C’est désormais des matches à élimination directe. On s’attendait aux prolongations et à la séance des tirs au but. On n’était mentalement prêts pour ce match. Nous avons pu négocier la rencontre. Dieu merci».

Source: L’ Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur