Reprise de la Liga: il y aura des « signes de solidarité » contre le racisme selon Kanouté

L’ancien attaquant international malien Frédéric Kanouté a affirmé mercredi être « sûr » qu’il y aura des « signes de solidarité » contre le racisme lors des matchs de championnat d’Espagne, qui reprendront jeudi avec le derby entre son ex-équipe, le Séville FC, et le Betis.

« Je suis sûr qu’on verra des signes de solidarité contre le racisme (lors des matchs en Espagne) et surtout que des mesures seront prises contre les actes racistes, pour qu’ils ne soient plus tolérés comme ça a été le cas dans plusieurs championnats par le passé », a estimé Kanouté, 42 ans, lors d’une visio-conférence avec des journalistes.

En Bundesliga, le seul des cinq grands championnats européens à avoir repris à ce jour malgré la pandémie de coronavirus, plusieurs joueurs et équipes ont manifesté leur solidarité et leur refus du racisme, par des gestes ou des inscriptions sur des T-shirts ou des brassards en hommage à George Floyd.

La mort de cet Afro-Américain de 46 ans fin mai à Minneapolis après son interpellation par un policier blanc, qui a appuyé un genou sur son cou pendant plus de huit minutes, a déclenché des manifestations contre le racisme aux Etats-Unis et dans le monde.

« Bien sûr que lutter contre le racisme, ce n’est pas seulement mettre le genou par terre quand on marque un but ou faire de petits gestes comme ça. Mais tout est important et l’essentiel c’est qu’on s’engage aussi dans cette cause », a expliqué Kanouté, retraité depuis 2013 et qui est aujourd’hui l’un des ambassadeurs internationaux de la Liga.

« Je suis un enfant issue de l’immigration et j’ai grandi en France. C’est impossible d’avoir ma couleur de peau et ne jamais avoir souffert de racisme, sur le terrain et en dehors », a ajouté l’ancien attaquant, né dans la banlieue de Lyon et qui a effectué ses débuts professionnels avec l’Olympique lyonnais.

Durant ses années au Séville FC (2005-2012), avec lequel il a notamment remporté deux Coupes de l’UEFA (aujourd’hui Europa League) en 2006 et 2007, Kanouté a connu la chaude ambiance des derbys contre le Betis.

« Ce n’est pas possible de commencer avec un meilleur match. C’est le meilleur match que j’ai vécu. C’est presque un symbole », a-t-il commenté au sujet du derby andalou qui se joue jeudi à 22h00 locales (20h00 GMT). La rencontre mettra fin à trois mois d’interruption de la Liga pour cause de crise sanitaire.

Suivez-nous sur Facebook sur