Real-PSG : Madrid fait craquer Paris dans les 10 dernières minutes

COMPTE-RENDU – Deux buts de Ronaldo et Marcelo aux 83e et 86e minutes offrent un avantage conséquent au Real Madrid face au Paris Saint-Germain (3-1) avant le 8e de finale retour de Ligue des champions du mardi 6 mars.

Real Madrid’s Portuguese forward Cristiano Ronaldo (R) shakes hands wirh Paris Saint-Germain’s French defender Presnel Kimpembe (C) next to Paris Saint-Germain’s French midfielder Adrien Rabiot at the end of the UEFA Champions League round of sixteen first leg football match Real Madrid CF against Paris Saint-Germain (PSG) at the Santiago Bernabeu stadium in Madrid on February 14, 2018. / AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS
 L’immense choc des 8es de finale aller de la Ligue des champions a tenu toutes ses promesses mercredi 14 février au stade Santiago Bernabeu. Le PSG a longtemps cru faire la bonne opération en repartant de Madrid avec un match nul 1-1. Mais en trois minutes, le Real a fait craquer les Parisiens dans le “money time”. Ce n’est pas en position de qualifié grâce au but marqué à l’extérieur mais avec deux buts de retard (3-1) que le vice-champion de France attaquera le match retour au Parc des Princes le mardi 6 mars (20h45). Pas impossible à remonter mais compliqué face à cette machine qu’est le double tenant du titre dans cette compétition.

Malgré la pression incessante des Madrilènes d’entrée de match, Paris a tenu le coup avant de parvenir à ouvrir le score grâce à Adrien Rabiot après une remise en talonnade de Neymar (33e). Le match s’est alors équilibré, sur un rythme effréné, mais le Real a trouvé la faille à son tour en bénéficiant d’un penalty accordé à Toni Kroos, accroché à hauteur d’épaule par Giovani Lo Celso, préféré à Lassana Diarra au poste de sentinelle.

Cristiano Ronaldo efficace, la “MCN” muette

Cristiano Ronaldo n’a pas tremblé pour tromper un Alphonse Areola par ailleurs irréprochable jusque-là (45e). En seconde période, les deux équipes ont tour à tour eu leurs temps forts, dans une ambiance étouffante. Paris a eu de nombreuses occasions de prendre l’avantage. C’est finalement le Real de Zinédine Zidane, dont les changements ont payé, qui l’a fait dans les 10 dernières minutes, par l’inévitable Ronaldo (83e) d’abord, par Marcelo ensuite (86e). Les hommes d’Unai Emery ont eu des opportunités pour revenir à 3-2, notamment par Neymar.

Au final, le Brésilien souffre de la comparaison avec son rival portugais dans la course au Ballon d’Or. Et le PSG risque encore de voir son rêve de conquête des sommets brisé dès le premier tour à élimination directe, un an après la “remontada” vécue à Barcelone. Ce n’est pour l’instant qu’une probabilité. Paris a trois semaines pour se remettre de cet échec, se remobiliser et tenter, à son tour, d’inverser une situation compromise.

Trois semaines pour inverser le cours des événements

Durant 83 minutes, les choix forts effectués par Emery ont semblé payants. le capitaine brésilien Thiago Silva était sur le banc, Presnel Kimpembe (22 ans) lui ayant été préféré en défense centrale. En sentinelle, l’entraîneur basque avait opté pour un autre jeune, Giovani Lo Celso (21 ans), plutôt que pour l’expérimenté Lassana Diarra (32 ans). À gauche de la défense, pas de Layvin Kurzawa mais Yuri Berchiche. Dernier coup de poker, la sortie dès la 65e d’Edinson Cavani, remplacé par Thomas Meunier (Daniel Alves montant d’un cran).

Dans trois semaines, “Lass” aura plus de temps de jeu dans les jambes, Thiago Motta sera peut-être enfin remis de ses blessures à répétition. La triplette Neymar-Mbappé-Cavani aura sûrement plus joué que depuis début 2018. Emery peut aussi choisir de titulariser Angel Di Maria, Javier Pastore et/ou Julian Draxler pour réaliser l’exploit. Et accessoirement sauver sa place sur le banc la saison prochaine. La statistique affiche 33% de chances de se qualifier avec une défaite 3-1 à l’aller à l’extérieur.

Liverpool humilie Porto

Dans l’autre match de la soirée, Liverpool a écrasé le FC Porto au Portugal (0-5). Mané (25e, 53e, 85e), Salah (29e) et Firminho (69e) ont concrétisé les nombreuses occasions des Reds, qualifiés pour les quarts sauf tremblement de terre à Anfield Road dans trois semaines. Mardi 13 février, Tottenham a remonté un déficit de deux buts à Turin face à la Juve (2-2). Manchester City n’a marqué qu’un but de moins que Liverpool à Bâle (0-4).

Fiche technique :

À Madrid (Santiago Bernabéu) : Real Madrid bat PSG 3 à 1 (1-1)
Spectateurs : 78.158
Temps : frais et dégagé
Pelouse : en bon état
Eclairage : bon
Possession de balle :
Real Madrid : 51 %
PSG : 49 %
Buts : 
Real Madrid : Cristiano Ronaldo (45 s.p., 83), Marcelo (86)
PSG : Rabiot (33)
Avertissements : 
Real Madrid: Isco (32), Nacho (78)
PSG: Neymar (14), Lo Celso (25), Rabiot (64), Meunier (90)
Les équipes : 
Real Madrid : Navas – Nacho, Varane, Ramos (cap), Marcelo – Modric, Casemiro (Lucas 79), Isco (Asensio Willemsen 79), Kroos – Benzema (Bale 68), Cristiano Ronaldo
Entraîneur : Zinédine Zidane
PSG : Areola – Dani Alves, Marquinhos (cap), Kimpembe, Berchiche – Rabiot, Lo Celso (Draxler 84), Verratti – Kylian Mbappé, Cavani (Meunier 66), Neymar
Entraîneur: Unai Emery

RTL

Suivez-nous sur Facebook sur