Pour célébrer Salif Kéita dit Domingo : Une statue érigée en son honneur !

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’instruction civique et de la construction citoyenne, Mossa Ag Attaher a procédé, le vendredi 25 juin dernier, au Complexe sportif de l’AS Réal de Bamako, à l’inauguration d’une statue du premier ballon d’or africain, Salif Kéita dit Domingo. Cette statue a été érigée par l’Amicale des anciens footballeurs de l’AS Réal de Bamako (Amafreb) afin de célébrer l’ancien joueur de l’AS Saint-Étienne.

 

La cérémonie de l’inauguration était présidée par Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’instruction civique et de la construction citoyenne, en présence Mamoutou Touré dit Bavieux, président de la Fédération malienne de football ; Alassane Diombélé, directeur général de l’Ortm ; Abdallah Yattara, adjoint au maire de la Commune IV ; Me Famakan Dembélé, président de la Commission Ad’hoc chargée du football féminin ; Mahamadou Wagué, président de l’Amicale des anciens footballeurs de l’AS Réal de Bamako (Amafreb), ainsi que plusieurs responsables du football malien.

C’est pour célébrer la légende vivante du football malien, Salif Kéita, que les membres de l’Amicale des anciens footballeurs de l’AS Réal de Bamako (Amafreb) ont mené plusieurs activités dont la construction d’une statue en l’honneur du joueur.

Dans son intervention, le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’instruction civique et de la construction citoyenne, a expliqué que cette cérémonie d’inauguration de la statue de Salif Kéita a pour lui une importance capitale dans l’histoire du football malien. “Célébrer Salif Kéïta à travers son parcours de footballeur avec des moments très évocateurs comme Brazza 1965, Yaoundé 1972, un parcours très riche qui a fait rêver et vibrer tout le Mali par la qualité du jeu et le talent du footballeur. Je profite pour réaffirmer ma disponibilité et celui de mon département qui ne ménagera aucun effort pour accompagner de telles initiatives”, a-t-il précisé, avant d’annoncer qu’il remettra très prochainement à Salif Kéita la médaille du Mérite sportif pour les services rendus à la nation.

Pour le directeur général de l’Ortm, Salif Kéita est plus qu’un homme, c’est une lumière, un chemin à suivre, une icône qui a enchanté le monde entier par son talent et sa personnalité. “Figure emblématique du championnat français à la fin des années 1960 et au début des années 1970, il restera dans l’histoire comme le lauréat du 1er ballon d’or africain, ce trophée qui récompense le meilleur joueur du continent. Salif Kéita, c’est aussi de belles pages de l’histoire de l’équipe nationale du Mali avec laquelle il fut, notamment, finaliste des Jeux africains en 1965 et de la Coupe d’Afrique des nations Yaoundé 1972, performance jamais égalée à nos jours”, a-t-il laissé entendre.

Très ému, l’ancien joueur de l’AS Saint-Étienne, de Marseille, de Valence et du Sporting Club de Lisbonne, a remercié les membres de l’Amicale des anciens footballeurs de l’AS Réal de Bamako (Amafreb) pour avoir organisé cette cérémonie d’immortalisation de sa modeste personne, à travers une statue. “À travers cet hommage et cette grande mobilisation, je me rends compte, une fois de plus, que les Maliens et les Maliennes sont reconnaissants envers leurs sportifs. Certes, c’est moi qui suis honoré aujourd’hui, mais d’autres le seront très prochainement Inchallah”, dit-il.

Après les différentes interventions, Mossa Ag Attaher et Salif Kéita, accompagnés par les responsables du football malien, ont procédé à la coupure du ruban symbolique de la statue. Un match de gala opposant les anciens joueurs de l’AS Réal de Bamako aux Joueurs de l’Association des anciens footballeurs du Mali a ,mis fin à la cérémonie.

Mahamadou TRAORE

Source : Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur