Portugal : Visé par des chants racistes, Maréga quitte le terrain

La 21e journée du championnat portugais a été marquée  le week-end passé par un comportement honteux de la part de certains supporters qui se sont distingués par des chants racistes à l’encontre de Moussa Maréga. Auteur du but de la victoire pour le FC Porto  (2-1) sur Vitorias Guimarães, l’attaquant international malien, frustré,  n’a pas pu continuer la rencontre avec les siens.  

 

C’est un acte qui hantera longtemps le football portugais. Pour la première fois de l’histoire, un joueur a quitté  la pelouse avant le terme d’une rencontre en raison du comportement raciste de certains supporters. Victime de cris racistes sur la pelouse du Vitoria Guimaeres, Moussa Maréga a décidé de quitter le terrain à la 71e minute du match, le dimanche 16 février alors qu’il avait signé le but de la victoire 2-1 de son équipe à la 60′. Excédé par les chants racistes et les cris de singe qu’il a entendus, il a décidé de quitter la pelouse. Furieux, l’attaquant s’est dirigé vers le tunnel menant aux vestiaires en adressant des doigts d’honneur aux supporters.

Certains de ses coéquipiers et certains joueurs adverses dont son compatriote Falaye Sacko ont tenté de l’en dissuader, mais le joueur est quand même retourné aux vestiaires quelques minutes plus tard, escorté par des membres du staff technique de Porto. Il a finalement été remplacé par Wilson Manafa (71e).

Furieux, Moussa Maréga s’en est ensuite pris aux arbitres du match ainsi qu’aux supporters racistes sur son compte Intagram en ces termes“: “Je voudrais juste dire à ces imbéciles qui viennent au stade faire des cris racistes… Allez vous faire fou***. Et je remercie également les arbitres de ne pas m’avoir défendu et mis un carton jaune parce que je défends ma couleur de peau… J’espère que je ne vous reverrai plus jamais sur un terrain de football ! VOUS ÊTES UNE HONTE !!!!”. Un comportement ignoble qui n’a pas manqué de faire réagir la Fédération malienne de football et le sélectionneur des Aigles du Mali, Mohamed Magassouba,  qui ont manifesté leur solidarité au vice-capitaine de  l’équipe nationale.

Alassane CISSOUMA

 

 

COMMUNIQUE DE LA FEMAFOOT SUITE AUX CHANTS RACISTES VISANT MAREGA

Le Comité exécutif de la Fédération malienne de football (Fémafoot) a suivi avec consternation et indignation les actes racistes dont a fait l’objet l’attaquant des Aigles du Mali, Moussa Marega, lors de la rencontre de la 21ème journée opposant Vitoria Guimaraes au FC Porto.

Le Comité exécutif de la Fémafoot condamne avec la dernière énergie ces actes ignobles qui n’honorent pas le football. Ces abus n’ont pas leur place dans nos stades qui doivent demeurer des lieux de communion, de joie et de respect.

Le Comité exécutif de la Fémafoot exhorte la Fédération portugaise de football ; la Fifa et la Caf à éradiquer toutes les formes de discrimination, d’exclusion et d’inégalité qui touchent les gens, quelles que soient leur origine et leur condition.

Dans ces moments difficiles, la Fémafoot réaffirme son soutien total et sa solidarité à Moussa Marega.

 

MESSAGE DE SOUTIEN DU SELECTIONNEUR MOHAMED MAGASSOUBA

“L’étalon universel de mesure des meilleures pratiquants du football a un nom : le roi Pelé, un homme de couleur, un symbole, un exemple, une référence…

Le football est beau et fédérateur, parce qu’il est tout simplement multiculturel. Ceux qui viennent au stade pour évacuer leur angoisse n’ont jamais aimé le football et ne le servent point.

Maréga, aujourd’hui, hier bien d’autres acteurs, demain à qui le tour….

Courage, courage, courage, Marega je te sais brave”.

Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur