Montée en 1ère division : YEELEN OLYMPIQUE EN PATRON

Déjà invaincus, lors des deux premières phases du championnat, les Jaunes et noirs ont prolongé la série au tournoi de montée et décroché leur billet pour la première division

C’est officiel, Yeelen olympique évoluera la saison prochaine en première division. Les protégés du président Mohamed Sissoko ont décroché le précieux sésame, le mercredi 3 janvier, grâce au match nul 1-1 obtenu face à l’AS Douanes de Sikasso, à l’issue de la quatrième et dernière journée du tournoi de montée, groupe A.
Pour cette ultime journée, le canonnier Diadié Samadiaré et ses coéquipiers n’avaient besoin que d’un point pour être sacrés, alors que la victoire était obligatoire pour les Douaniers de Sikasso. On connaît la suite : c’est le champion invaincu du District, Yeelen olympique qui a été sacré et qui, après plusieurs années d’attente, valide son ticket pour la première division. La fête a été totale pour les joueurs, supporters et dirigeants de Yeelen, mercredi sur le terrain du Réal à Djicoroni-Para. Après le coup de sifflet final du choc face à l’AS Douanes de Sikasso, tous se sont retrouvés sur la pelouse pour manifester leur joie et la fête se poursuivra pendant presque toute la nuit en Commune II, fief de l’équipe.
«Le mercredi 3 janvier 2017 restera gravé à jamais dans l’histoire de Yeelen. Après plusieurs années d’attente, nous sommes, enfin en première division. C’est une journée historique, je rends grâce à Dieu», réagira le président des Jaunes et noirs, Mohamed Sissoko. «Les jeunes méritent cette récompense, ils ont réalisé une saison exceptionnelle. Bravo à l’équipe et merci à tous ceux qui nous ont soutenus», renchérira le premier responsable du club, sous les ovations des supporters qui avaient pris d’assaut le fief des Scorpions de Bamako. «Yeelen olympique fait partie des meilleures équipes du Mali, les enfants l’ont prouvé tout au long de cette saison», s’exclamera un inconditionnel, avant de rappeler que les protégés du coach Bourama N’Diaye ont réalisé un parcours sans faute en championnat. Il faut dire que les Jaunes et noirs ont frôlé la perfection cette année. En attestent les statistiques de l’équipe en championnat : 21 matches, toutes phases confondues, 17 victoires, 4 nuls, 53 buts marqués, 18 encaissés. Du début donc du championnat jusqu’à la fin de la compétition (phases de poules, carré d’as et tournoi de montée), Yeelen olympique n’a concédé aucune défaite, soit 1890 minutes d’invincibilité. Cerise sur le gâteau pour l’équipe de la Commune II, l’artificier, Diadié Samadiaré a terminé meilleur buteur de la compétition, avec 16 réalisations. Si la performance réalisée par l’équipe du président Mohamed Sissoko ne constitue pas une première dans l’histoire du championnat de D2, il faudra sans doute, remonter plusieurs années en arrière pour espérer trouver traces d’un tel exploit. Pour le secrétaire général du club, Adama Diallo, c’est un rêve qui vient de se réaliser, «pas seulement pour l’équipe, mais aussi et surtout pour les populations de la Commune II qui attendaient ça depuis des années». «On a trébuché deux à trois fois sur la dernière marche, je pense que l’équipe a tiré des leçons de ces échecs», ajoutera Adama Diallo. «Ce fut une belle aventure, pendant toute la saison on est resté concentré sur le sujet. Chacun a joué sa partition, le résultat est là», appuiera le jeune attaquant Diadié Samadiaré, avant de poursuivre : «Je suis content du titre de meilleur buteur du championnat, mais je n’oublie pas que c’est le fruit du travail collectif. Je remercie tous mes coéquipiers sans lesquels je n’aurai sans doute pas marqué autant de buts».
Pour revenir au tournoi de montée proprement dit, Yeelen olympique a livré quatre matches. Lors de la première journée, les Jaunes et noirs ont dominé Salmamy de Ségou par le strict minimum 1-0, avant d’enchainer avec un deuxième succès sur tapis vert, face à Kidal.
72h plus tard, les protégés du coach Bourama N’Diaye se promènent 4-0, devant Sahel de Gao et portent leur capital point à 9. Contrairement à Yeelen, l’autre favori de la poule, l’AS Douanes a été accrochée 1-1 par Salmamy de Ségou et se sont les points lâchés contre les Ségoviens qui ont été fatals aux Douaniers. Déjà après le faux pas contre le champion de Ségou, un responsable de l’AS Douanes avait fait par de son scepticisme pour la suite des événements, en martelant que son équipe «a probablement dit adieu au titre parce que Yeelen olympique est intouchable cette année». La suite des événements lui a donné raison.
Souleymane B. TOUNKARA

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook sur