Mali et Guinée, deux poumons dans un corps : Lancement de l’académie de foot Mamadou Antonio Souaré à Bamako

C’est une nouvelle brique dans l’édification de l’unicité des deux pays amis unis par l’histoire, la géographie et la culture. Un nouveau-né dans le domaine du sport. Pour encore mieux souder les parties du même corps.

 De quoi s’agit-il ? De l’érection d’une académie de football, ici à Bamako, qui porte le nom de Mamadou Antonio Souaré : ‘’académie MAS’’. Ce centre de foot intégré qui va former depuis le bas âge les champions de demain. L’amitié n’étant pas un vain mot pour les hommes qui ont vécu des grandes choses, les fondateurs maliens de cette académie de foot ont décidé de lui donner le nom d’un guinéen : Mamadou Antonio Souaré (photo).

Opérateur économique de classe internationale, MAS est le président en titre de la Fédération guinéenne de football (FGF), président de la commission Marketing –TV puis celui de la commission interclubs de la CAF et président de la commission statut du joueur de la FIFA –promoteur du club de foot en vue ‘’le Horoya de Conakry’’, MAS a été choisi pour diriger la compétition de la CAF 2023 qui se joue en Guinée. L’ingénieur sorti de poly Conakry aurait pu faire carrière en tant que joueur de foot professionnel. Mais des parents l’on dirigé vers ‘’l’IPR de Guinée’’. Depuis la passion du foot lui est chevillée au corps.

Il n’y a pas d’international sans le Mali

Pour un Guinéen (et vice-versa) l’international commence par le Mali ou finit forcement par passer par le Mali. MAS a un rayonnement international qui déborde le continent aussi par son holding global business marketing  que la passion du sport. Il fallait donc fatalement que le Mali rentre pleinement dans son champ d’action. C’est chose faite depuis février 2018 et par la volonté d’un homme, Adama Fofana dit ‘’Agni’’ et des lieutenants (Nouhoum Diakité et Babacar Condé allias Oumar Dicko pour ne citer qu’eux) qui ont érigé une académie  (pas un centre mais une académie !) en son nom.

Le lancement officiel a eu lieu le samedi 3 février dernier au stade Mory Coulibaly de la commune V du district de Bamako (rive droite) devant une brochette de personnalités maliennes et guinéennes. Coté malien, Salif Keita pour le ministère de Tutelle (CT), Boubacar Djadjé pour la Mairie, le coordinateur des chefs de village et un public select des dirigeants de centre de foot, d’anciens gloires du foot malien (Sekou Sala Sacko, Bourama Traoré dit Allaka boura, Ibrim Diallo, Ousmane Guindo, Kindjan Diallo etc.), des entraineurs des équipes de cadet comme Jonas Comblan et les populations de la commune V.

Du côté guinéen MAS lui-même était retenu par les obligations liées à la CAF (CHAN) et à la FIFA. Mais l’ambassadeur Cabinet Condé était emmené par une forte délégation de la communauté guinéenne résidente au Mali. il était épaulé par le directeur sportif de l’Académie MAS, Guinée, venu pour l’occasion Mamady Kourouma, Abdoulaye Sylla, éducateur formateur chargé des documents administratifs et aussi de notre confrère Baba Cissouma qui représentait MAS.

Un confrère guinéen a dit à propos de Mamadou Antonio Souaré que « sa carrière est passée comme une lettre à la poste » vu sa réussite constante et fulgurante. Nous voulons ajouter que tout ce qu’il a touché est devenu de l’or. Le centre fondé par ‘’Agni’’ et ses collègues, on est en droit de l’espérer, sera du diamant brute.

Amadou TALL

 

Le Matin- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur