Mali/Cuba : Une coopération au service du développement des sports

Dans le cadre de la coopération maliano-cubaine, la République de Cuba a décidé d’envoyer 12 coopérants pour le développement du sport au Mali. La cérémonie de  réception était placée sous la présidence d’Amadou Diarra Yalcoué secrétaire général du Ministère des Sports du Mali.

La coopération entre le Mali et la République cubaine ne date pas d’aujourd’hui. Et c’est pour magnifier cette relation fraternelle que la deuxième vague de coopérant est au Mali.

Le représentant des coopérants Pedro affirme qu’ils se réjouissent d’être venu au Mali. Cette mission sportive rentre dans le cadre de la coopération politique et diplomatique entre les deux pays qui date de plusieurs années. Selon lui, cette mission permet de garder les liens entre le Mali et le Cuba. « Nous allons travailler pour aider le sport malien à travers les différentes fédérations. Nous allons apporter notre pierre à l’édifice et au développement du sport au Mali afin que les différentes disciplines puissent aller de l’avant. Le Mali peut compter sur la coopération cubaine », déclare-t-il.

Pour sa part le secrétaire général du Ministère des Sports, Amadou Diarra Yalcoué se dit conscient de la pertinence et de l’apport de cette coopération dans le développement du sport au Mali. Le passage de la première vague a permis d’avoir des résultats satisfaisants d’où le renouvellement du programme exécutif de la coopération, fait-il savoir. « Nous vous accueillons avec plaisir, nous attendons beaucoup des coopérants, les attentes sont nombreuses : notamment le transfert de compétence aux techniciens des  différentes fédérations, mais aussi et surtout l’accompagnement du Mali dans la mise en œuvre de la politique nationale du développement du sport», souligne-t-il.

Retenons que ces coopérants sont au nombre de 4 médecins sportif, 2 techniciens de basket ball, 2 techniciens d’athlétisme, 1 techniciens de taekwondo, 1 techniciens de judo, 1 nutritionniste et 1 technicien de soin.

F. COULIBALY

================

Coopération bilatérale Mali/Japon : Plus de 4000 tonnes de riz offert à l’OPAM

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Mali et le Japon à travers l’assistance alimentaire, l’Office des Produits Agricoles du Mali (OPAM) sise à Bakaribougou, a abrité le jeudi dernier la cérémonie de réception officielle de riz octroyé au Mali par le Japon. Ce don non remboursable appelé « KR. 16 » concerne 4 711 tonnes de riz d’une valeur de 1 647 047 983 FCFA.

Ladite cérémonie était présidée par le ministre, commissaire de la sécurité alimentaire, Oumar Ibrahim Touré, en présence de l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki, du Directeur général de l’OPAM, Youssouf Maiga et des invités remarquables.

Après les mots de bienvenue du représentant du maire de la commune II, l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki dira que cette remise est un grand honneur pour lui et pour le peuple japonais car aujourd’hui la crise alimentaire et nutritionnelle menace la population du Mali, plus particulièrement dans les régions du centre et du nord. Il regrettera que cette année, la situation alimentaire s’est sévèrement dégradée notamment pendant la soudure agropastorale. Selon lui, le Japon soutient le Mali dans ses efforts pour le développement économique et social, afin de contribuer à renforcer la sécurité alimentaire au Mali. Avant d’ajouter que cette assistance alimentaire permet de fournir du riz au gouvernement du Mali, afin’ qu’il le vende sur le marché local à un prix accessible pour la population de base qui souffre de l’instabilité et de la hausse des prix des denrées alimentaires. Dans le cadre de l’assistance alimentaire du Japon en faveur du Mali, l’ambassadeur dira que son pays a pu offrir plus 6 milliards de F CFA en 2017 et plus de 4 milliards de F CFA en 2018.

Pour le ministre, Commissaire à la sécurité alimentaire, Oumar Ibrahim Touré, cette cérémonie est pleine de signification pour le gouvernement du Mali, car elle magnifie une fois de plus, l’excellente coopération bilatérale entre le Mali et le Japon à travers plusieurs secteurs de développement. A ses dires, ce don non remboursable appelé « KR. 16 » concerne 4 711 tonnes de riz d’une valeur de 1 647 047 983 FCFA.

Selon lui, une telle quantité de riz vient à point nommé pour soutenir les actions de sécurité alimentaire du gouvernement du Mali sur toute l’étendue du territoire national. A l’entendre, ce don permettra de vendre le riz sur le marché national à un prix concessionnel afin de stabiliser le marché céréalier et rendre plus accessible le riz aux consommateurs. Avant de terminer, il a réitéré sa gratitude au Japon pour son appui au renforcement des capacités de notre dispositif de sécurité alimentaire.

F. COULIBALY

Le Fondement

Suivez-nous sur Facebook sur