Ligue des champions africaine : Le Wydad Casablanca désigné perdant par la CAF

La décision a été prise par la commission de discipline de la CAF. Ladite entité de la CAF s’est réunie ce mercredi 7 août pour statuer sur le dossier de la finale de la Ligue des Champions africaine. Ainsi, le Wydad Casablanca déclaré perdant par la CAF.


Le Wydad Casablanca perd

Interrompu prématurément au sortir de la consultation de l’arbitrage vidéo sur une action litigieuse, le match entre le Wydad Casablanca et l’Espérance sportive de Tunis (EST) n’a pas pu se poursuivre.

Le verdict prononcé souligne que « le Wydad Athletic Club est perdant du match de la finale retour par forfait ». La commission de discipline de la CAF s’en est pas arrêtée là. Des sanctions ont été également prises en l’encontre des deux clubs.

Des sanctions financières pour le Wydad…

Pour sanctionner l’abandon du match par l’équipe marocaine, la CAF a décidé d’infliger une punition financière à hauteur de 20 000 dollars. Une autre sanction de 15 000 dollars a été également prononcée. Celle-ci va à l’encontre des supporteurs. Ceux-là ont utilisé des fumigènes, excessivement.

Les Tunisiens sanctionnés également

Toutefois, la CAF n’a pas explicitement désigné l’Espérance sportive de Tunis (EST) comme vainqueur de cette finale à polémiques. De plus, président du club, Hamdi Meddeb a été condamné à verser 20 000 dollars d’amende.

Cette sanction vise son « comportement antisportif à l’encontre du Président de la CAF ». La commission de discipline de la CAF ne s’en est pas limitée là. En effet, l’Espérance sportive de Tunis (EST) va jouer ses deux prochains (domicile) matchs sans supporters. Ceux-là sont, également, à la source d’une amende de 50 000 dollars infligée à l’équipe tunisienne.

VAR à polémiques

Pour rappel, lors du match retour de la finale de la ligue des Champions, la VAR a été à la base de la protestation des joueurs du Wydad Casablanca. Ces derniers se plaignaient après un but non accordé par l’arbitre.

La CAF s’exprime enfin sur le changement d’arbitre pour la finale

Cette contestation aura duré 1 h 30minutes avant que ne soient désignés vainqueurs les joueurs de l’Espérance sportive de Tunis (EST). Mais cette décision sera remise en cause par la Confédération africaine qui décide de faire rejouer le match en terrain neutre.

Une décision, toutefois, rejette par les deux formations. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) est alors saisi par les deux clubs. L’intention de l’Espérance sportive de Tunis (EST) et du Wydad Casablanca étaient de faire annuler la décision. Toutefois, toutes les deux équipes voulaient être déclarées vainqueurs.

Le TAS conclut que le comité exécutif de la CAF n’était pas en capacité de faire rejouer le match. La balle revenait ainsi dans les camps de la CAF. L’instance dirigeante du football devait trancher et trouver un vainqueur. C’est désormais chose faite.

Moussa Sow Stagiaire

Malijet

Suivez-nous sur Facebook sur