Le Groupement des Gros Bras du Mali réclame ses droits

Le Groupement des Gros Bras du Mali (GGBM), a organisé une conférence de presse, dimanche dernier, à la Maison de la Presse. Etaient présents à l’évènement, entre autres, le président des GGBM, Oumar Samaké, le 1er vice-président, Ahmad Drabo, le secrétaire général, Aboubacar Aziz Diakité, le porte-parole Béni Dagnon. Face à la presse, le groupement a lancé un appel aux autorités pour qu’ils se penchent sur leurs doléances.

« Les Gros bras ne sont ni des bandits, ni des vagabonds, ce sont des sportifs au même titre que les footballeurs ou les basketteurs », a dit Béni Dagnon. Il a signalé les trophées remportés par le Mali au compte des compétitions de bras de fer. Le GGBM a tenu à sensibiliser le public sur leurs rôles dans la société. Ils son là, ont-ils dit, pour assurer la sécurité dans les grands hôtels, les grandes banques, les restaurants, les hôpitaux, au péril de leurs vies. Les Gros bras protègent aussi beaucoup d’hommes politiques. Ils rendent des services aux forces de sécurité, qui reçoivent les galons à leur place. C’est à ce titre qu’ils ont arrêté des malfrats dangereux qu’ils ont remis à la police, ont-ils déclaré.

Ils se plaignent du fait qu’on les assimile souvent à des voyous qui attaquent les gens, pour des sommes modiques. Parmi eux, ont-ils précisé, on trouve aujourd’hui beaucoup de diplômés et même des jeunes qui sont détenteurs de doctorats. Le président, Oumar Samaké, a expliqué qu’ils ont introduit des doléances auprès des autorités, mais elles n’ont pas abouti. Le GGBM espère toujours que l’Etat finira par les écouter. En tout cas, Ils vont continuer à se battre pour leurs droits, a-t-il ajouté.

B.D 

Source: Canard Déchainé

Suivez-nous sur Facebook sur