Finale du bras de fer 2019 : Nouhoum Bagayoko dit IVO remporte le trophée plus 150.000 FCFA

Le Groupement des Gros bras du Mali (GGBM) a organisé ce dimanche 13 octobre 2019 sur le terrain de Korofina en Commune I de Bamako un tournoi de bras de fer. Cette compétition a été organisée dans le but de soutenir nos forces armées et de sécurité. C’était sous la présidence du ministre de la sécurité et de la protection civile, général de division Salif Traoré, accompagné par le président du GGBM, Mohamed Samaké.

 

Selon le président Samaké, le GGBM est le premier grand rassemblement des gros bras du Mali  dans le maintien de la sécurité. A ses dires, le but de ce rassemblement est d’unir tous les gros bras du Mali autour d’un idéal qui est : “la paix et le développement socio-culturel et sportif du pays”.

Pour ce faire, le Groupement s’est fixé certains objectifs comme : combattre l’injustice, la discrimination, la brutalité ; favoriser le respect de la diversité et des droits de l’Homme et c’est dans ce cadre qu’ils ont organisé cette compétition pour soutenir les forces de défense et de sécurité.

Le ministre la sécurité et de la protection civile,  général de division  Salif Traoré, demande leur assistance en information, tout en étant clair : « quand vous arrivez même à maîtriser un bandit, ne vous rendez pas justice, amenez-le ou appeler les forces de l’ordre, seulement personne d’autre ne doit prendre la place des porteurs d’uniforme a-t-il conseillé.

Les gros bras, de façon générale, ne sont pas dans les bonnes grâces des populations. Ce temps semble dépassé, tout le monde le reconnait, ils sont bien organisés, ils participent à des compétitions au niveau national et international.

Le Ministre a fait savoir aux gros bras, qu’ils ont de bons projets, d’où ces encouragements en cela.  « Ils s’intéressent à la sécurité, nous allons les aider, les encadrer afin que tout le monde puisse comprendre que la sécurité est transversale et  n’est pas seulement une affaire de porteurs d’uniforme. Seulement personne d’autre ne doit prendre la place des porteurs d’uniforme », a-t-il soutenu.

C’est dans cette dynamique que le Ministre Salif les encourage à « prendre la question de sécurité comme une affaire nationale, une affaire transversale, une affaire de tout le monde ».  Car après tout, les forces de l’ordre viennent de la population, travaillent pour la population et retourneront à la population.

Pour la compétition, une cinquantaine de participants devraient au début soulever la barre de 135 kg à huit reprises, dans cette phase beaucoup de conquérants au titre tombèrent. Les quatre plus résistants parvenaient tous à soulever la barre à huit (8) reprises sans arrêt. Les arbitres pour départager les protagonistes ont mis la barre à 175 Kg que les lauréats devraient soulever à cinq (5) reprises. Les deux se talonnaient dans cette étape à savoir Fifty et IVO. A la finale la barre était 190  Kg que les finalistes devraient soulever à quatre reprises.  Nouhoum Bagayogo  la soulèva sans ambages  reconquérant une couronne qui lui fuyait depuis des années sous les brouhahas de ses fans venus nombreux pour le soutenir emportant le trophée et la somme de 150 000 fcfa.

Gaoussou Kanté

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook sur