Fédération malienne de tennis : La crise couve ?

C’est la question que bon nombre d’amoureux de tennis se pose actuellement à cause de la situation qui prévaut au sein de cette Fédération. A l’origine le refus de la candidature d’Hamidou Diakité, l’actuel président d’honneur par le secrétaire général sous motif de forclusion du délai de dépôt étant 1 mois avant le conseil.

Argument qui ne tient pas, car l’article 18 des statuts stipule “le renouvellement des ligues doit se faire au moins un mois avant la tenue du conseil national”, et la Fédération malienne de tennis a fixé la date du conseil sans tenir compte de la date de renouvellement du bureau de la Ligue de Bamako qui s’est tenue le 9 décembre soit seulement 20 jours avant le conseil au lieu de 1 mois. Ce qui laisse à comprendre que la date 29 décembre n’est pas légale pour l’organisation du conseil.

A cause de cette situation qui n’honore pas le tennis malien, M. Diakité a décidé d’adresser une correspondance au ministre des Sports. Une lettre dont une copie est parvenue à La Sirène pour attirer l’attention du ministre de tutelle sur la situation qui prévaut à la FMT.

A suivre…

Source: Sirène

Suivez-nous sur Facebook sur