Dopage sportif : L’ORAD passe la vitesse supérieure

Les rideaux sont tombés sur la 14è réunion des membres du conseil de l’Organisation régionale antidopage Afrique (ORAD) Zones II et III, mardi 8 octobre à l’hôtel Radisson Bleu.

 

La cérémonie de clôture était présidée par le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé, en présence des représentants de l’Agence mondiale antidopage (AMA), Rodney Swigelaal et Sameh Elray, du président de l’ORAD Zones II et III Afrique, Dr Mohamed Diop, du président de la commission nationale d’organisation, Dr Samba Coulibaly.

Le thème de cette 14è réunion de l’ORAD était : «Evaluation de l’état actuel de fonctionnement et des activités de l’organisation». L’un des temps forts de la rencontre a été l’élection du nouveau bureau et c’est Dr Mohamed Diop du Sénégal qui a été élu président de l’organisation. Le poste de vice-président est revenu à notre compatriote Dr Samba Coulibaly. Dans son allocution de clôture, le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé, a adressé ses remerciements à l’ensemble des participants à la rencontre «pour le travail abattu».

«Je voudrais exprimer toute la reconnaissance du gouvernement et du peuple maliens aux différentes délégations, particulièrement aux officiels de l’Agence mondiale antidopage, Rodney Swigelaal et Sameh Elray pour leur participation à cette 14è réunion de l’ORAD Afrique, Zones II et III.

Durant deux jours, vous avez, avec assiduité et compétence, procédé à une évaluation pointue de l’état actuel du fonctionnement et activités de l’ORAD Afrique Zones II et III, à travers des discussions franches sur les problèmes, les préoccupations, les solutions et les idées concernant le développement de l’ORAD et son programme d’activités antidopage.

En somme, vos réflexions ont permis d’identifier les défis et de faire des propositions de solutions qui, conformément à nos vœux, feront de l’ORAD Afrique Zones II et III une référence en matière de lutte contre le dopage», a souligné Amadou Diarra Yalcouyé.

«Les recommandations pertinentes que vous avez formulées s’inscrivent toutes dans la logique de la lutte antidopage pour préserver l’intégrité du sport, ce noble art, facteur de rapprochement des peuples. Nous fondons beaucoup d’espoir sur l’AMA et l’ORAD dans leur assistance à l’opérationnalisation du Centre de médecine du sport du Mali pour lequel les autorités ont affiché une volonté politique à travers le renforcement du cadre juridique du ministère de la Jeunesse et des Sports», a complété le secrétaire général du département de tutelle.

Quant au président de l’ORAD Afrique Zones II et III, Dr Mohamed Diop, il a remercié les autorités maliennes pour l’hospitalité et la bonne organisation de la rencontre qui, soulignera-t-il, «s’est déroulée dans les meilleures conditions».

Le nouveau président de l’ORAD Afrique Zones II et III a également adressé ses remerciements aux représentants de l’AMA pour leur présence à Bamako. Concernant les résolutions, le conseil de l’ORAD II et III demande aux ministères des Sports et aux Comités nationaux olympiques (CNO) d’honorer leurs engagements vis-à-vis de l’ORAD et recommande fortement le paiement des arriérées de cotisation à l’AMA (Agence mondiale antidopage).

Aussi, l’organisation invite les pays membres et les CNO à prendre connaissance du programme de conformité du code de l’AMA et de toutes les implications selon le standard international. L’ORAD a prévenu que seuls les pays ayant rempli ces conditions seront invités à la prochaine réunion du conseil, prévue à Dakar en 2020.

Seïbou S. KAMISSOKO

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur