Djoliba AC de Bamako Le Complexe Sportif du club rebaptisé Karounga Kéita

Complexe Sportif Karounga Kéita dit KK. C’est désormais le nom de l’antre du Djoliba AC à Torokorobougou. Ce changement de nom vise à immortaliser l’ancien président du club et non moins légende vivante des Rouges de Bamako.  

 

Le Comité Directeur du Djoliba AC a décidé, mardi, de changer le nom du complexe sportif Hèrèmakono. Il porte désormais le nom de Karounga Kéita dit KK. « Une cérémonie sera bientôt organisée pour officialiser  ce changement », a annoncé Modibo Coulibaly, Secrétaire général du club.

A travers cette décision, les responsables du Djoliba AC entendent rendre un vibrant hommage à l’icône du club.  Hier, une délégation du Djoliba AC s’est, ainsi rendue à son domicile pour lui annoncer la nouvelle. Très ému, l’ancien président du club a lâché une seule phrase : « je n’ai que des larmes à vous donner». 

Rappelons que Karounga Kéita a été membre fondateur du Djoliba AC dans les années 1960, en tant que joueur. C’est la fusion de son équipe l’Africa Sport de Bamako avec le Foyer du Soudan qui a donné naissance au Djoliba AC, en avril  1960, dans le salon du premier président du club, Tiéba Coulibaly.

Il a joué au Djoliba AC pendant 2 ans avant de s’expatrier en France pour faire des études et embrasser ensuite une carrière de footballeur professionnel avec les Girondins de Bordeaux. Signant son retour au bercail en 1971, avec un doctorat en droit, il travaille dans le secteur bancaire à la BIAO-Mali puis à la Banque Internationale pour le Mali (BIM sa). Avant de prendre les rênes du Djoliba AC comme entraineur pendant 18 ans (1972-1990). Par la suite, il devient le président du club de 1990 à 2013, soit 23 ans.

« Dieu, ma famille, le Djoliba»

Sous son règne, il réalise de grand travaux de développement des infrastructures, notamment le complexe sportif Hérémakono (désigné par la CAF l’un des meilleurs en Afrique). Ce n’est pas tout, il a aussi mis en place une politique de transfert de footballeurs du Djoliba AC vers l’extérieur. Ce qui a permis à de nombreux talents du club de s’expatrier.  On peut citer, entre autres,  Adama Coulibaly  dit « Police » (Lens, France), Soumaïla Coulibaly (Zamalek, Egypte), Ténéman N’Diaye (Stade Tunisien), Adama Tamboura (Helsingborgs IF, Suède), Sidy Yaya Kéita (RC Strasbourg, France)…

En plus de maintenir au sommet « les Rouges de Bamako» sur l’échiquier national durant une trentaine d’années,  il convient de souligner, par ailleurs, que Karounga Kéïta a également été entraîneur de l’équipe nationale senior du Mali de 1974 à 1980. Il détient même le record de longévité à la tête des Aigles (6 ans). Le natif de Toukoto (Kayes) a été également vice-président de la Fédération Malienne de Football (2005-2009).

Décoré de la médaille du Commandeur du mérite national de la France pour services rendus au football français par le Président Jacques Chirac, en 2004, Karounga Kéita a toujours dit que sa vie se résume à trois choses : Dieu, sa famille, le Djoliba.

Depuis son retrait en 2013, l’Homme de 77 ans demeure un fervent supporteur du Djoliba AC. Il indique suivre les résultats ainsi que la vie du club à travers les médias.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur