Cyclisme : Le Folona immortalise Nouhoum Danioko, alias ’’Kadiolo Tiè Dian’’

Le Folona renvoie l’ascenseur à l’ancien champion du Mali, Nouhoum Danioko, alias Kadiolo ‘’Tiè Dian’’, en l’immortalisant. Après avoir remporté moult trophées, sur le plan local, régional et national durant une décennie, (1960-1970), une coupe lui a été dédiée, depuis l’an passé, qui sera désormais dénommée Grand Prix Nouhoum Danioko.

 Le terrain de sport de l’école, premier cycle Diallacoro Danioko, fondée, en 1936, a servi de cadre à la cérémonie de lancement de la 2ème  édition du tournoi de cyclisme, Grand Prix Nouhoum Danioko,  tournoi qui l’honore et l’immortalise de son vivant. Du haut de ses soixante-dix-sept (77) ans, Nouhoum en est flatté.

A 10 heures 10 minutes, trente (30) cyclistes âgés de 18 à 25 ans ont pris le départ à Kadiolo, pour la bourgade de Dioumaténé, située à 18 Km de Kadiolo.

A l’issue de la course, à leur retour de Dioumaténé, à 11 heures 20, les heureux gagnants ont été respectivement: Lamissa Sanogo de Lofiné, a occupé la première place au bout de 1 heure 14, la deuxième place a été occupée par Diakalia Koné en 1 heure 17, de Lofiné, la troisième place par Bakary Traoré, en 1 heure 25 de Nankalasso (Kolondiéba).

Le premier a obtenu 50.000 FCFA, la médaille d’or, la coupe et un maillot professionnel. Le deuxième a empoché 30.000 FCFA et la médaille d’argent, le troisième a perçu  20.000 FCFA et la médaille de bronze. 2.000 FCFA, à chacun des vingt-sept (27) autres participants, à titre d’encouragement. Le président de la Fédération a remis un diplôme de reconnaissance au doyen Nouhoum Danioko.

C’est en 1960, que le gardien de l’école Diallacoro, Nouhoum Danioko, a remporté le prix de la course sur le tronçon Kadiolo-Dioumaténé, ce qui lui a valu d’empocher 1.000 FCFA, de la part du directeur d’école d’alors.

A écouter Nouhoum Danioko, il gagna en notoriété, grâce aux Semaines locales, régionales et aux Biennales. Ce sport, lui a permis de se voir offrir gratuitement cinq (05) bicyclettes neuves, de la part des autorités, au cours de sa carrière sportive.

Initié par Thiona Mathieu Koné, fils du terroir, ancien journaliste de l’ORTM, ancien directeur de Communication, à l’EDM-SA, l’événement est une reconnaissance de l’immense œuvre accomplie par le fondateur de cet établissement scolaire, en faveur de l’épanouissement de la jeunesse. Il s’agit de Diallacoro Danioko, premier directeur de l’école du même nom, non moins père de Mananssa Daniako, l’actuelle présidente de la Cour constitutionnelle.

L’éclat de la cérémonie a été rehaussé par la présence de Mme Doucouré Ayama Touré, directrice régionale de la Jeunesse, à Sikasso, en qualité de représentante des ministres des Sports et de la jeunesse, de Amadou Togola, président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC) et deux (02) des membres de cette structure, de l’entraîneur national, Adama Bagayoko, du représentant de la Ligue de cyclisme de Sikasso, M. Diallo, du préfet de Kadiolo, Mahamar Haïdara, et de ses adjoints, du président du Conseil de cercle de Kadiolo, Moulaye Diabaté.

Force est de reconnaître que les troupes folkloriques, de balafonistes de Fanidiama, de Kambo, de Lofiné et de Kaï, ont tenu le public en haleine, pendant les moments d’intermède.

Mohamed KONE, Correspondant à Kadiolo

Inter De Bamako

Suivez-nous sur Facebook sur