COMMUNE IV : La mairie et la police nationale fraternisent à travers un match de gala

Briser le mur de la peur, la méfiance qui éloignent afin d’établir la confiance, tel était le maitre mot de ce match de gala deuxième du genre entre la mairie et sa police.
Le samedi 26 janvier 2019, le terrain du Réal de Bamako, à Djicoroni-Para a abrité deux rencontres entre les hommes du maire Adama Bérété et ceux du commissaire principal Abdramane Alassane Maiga du 5e arrondissement de police.

Le sport dira Abdine Karambé, principal organisateur du côté de la mairie, est un facteur de rapprochement, d’échange qui renforce la cohésion sociale et favorise le développement de toute cité.
Le maire Adama Bérété, lui-même présent sur la pelouse en tant que capitaine des deux équipes féminines et masculines, n’a pas caché sa satisfaction d’être entouré de tout ce beau monde, qui a bien voulu faire le déplacement pour soutenir et encourager l’initiative. Selon lui, de tels événements méritent d’être multipliés en direction de toutes les couches de la commune. Le développement, a-t-il ajouté, n’est possible que lorsque, la sécurité et la confiance sont renforcées. C’est à ce titre qu’il voudrait au nom de son conseil et de tout le personnel de la mairie adresser une note d’encouragement à sa police nationale. Les commissariats du 9e, 5e et 14e arrondissement de police font de travail remarquable pour la sécurisation des personnes et leurs biens, alors, les soutenir, les encourager et les accompagner dans cette mission est l’affaire de tous !
Le compol Abdramane Alassane Maiga, capitaine de son équipe et grand attaquant de pointe, a de son côté, au nom de ses collègues des autres commissariats, salué cette initiative, qui selon lui, renforce davantage la confiance et la collaboration de la population, sans laquelle, tout effort de la police resterait vain ! Il fera savoir que le maire Adama Bérété et son conseil, méritent la reconnaissance pour l’attention particulière qu’ils accordent à leurs forces de sécurité et de défense.
Si les footballeuses se sont séparées avec un score vierge de zéro ut partout, les hommes quant à eux ont scoré deux buts de chaque camp.
Tchéwi Adams Konaté

Source: Le Point
Suivez-nous sur Facebook sur