Championnat national : Les carottes presque cuites pour le Djoliba

Battus 1-0, mardi par le Réal au compte de la 4è journée de la compétition, les Rouges ne sont plus maîtres de leur destin et ont probablement dit adieu au titre. En revanche, tout reste possible pour les trois autres équipes, à savoir le Stade malien, les Onze Créateurs et le Réal

 

Les matches de la 4è journée du Carré d’as du championnat national se sont disputés mardi au stade Modibo Keïta. En première heure, le Réal a battu le Djoliba (1-0) tandis qu’en deuxième heure, le Stade malien s’est baladé face aux Onze Créateurs (3-0). Avec ce nouveau succès, les Blancs (8 points) prennent le large au classement et comptent, désormais quatre points d’avance sur leur grand rival djolibiste.

À la deuxième place, on retrouve le Réal (5 unités), alors que les Onze Créateurs et le Djoliba (4 points chacun) complètent le podium. C’est dire que les Rouges ont réalisé une très mauvaise opération lors de cette première journée de la phase retour et le revers subi devant les Scorpions, risque de peser lourd au moment du décompte final. Cela est d’autant plus vrai que les pensionnaires du Complexe sportif Karounga Keïta «Kéké» ne sont plus maîtres de leur destin dans la course au titre. En effet, pour être sacrés, les Djolibistes doivent d’abord faire carton plein pour les deux journées restantes et en même temps, compter sur au moins une déconvenue des trois autres formations.

Les carottes sont donc presque cuites pour les protégés du technicien gabonais Saturnin Ibéla et le titre de champion du Mali 2021 devrait se jouer entre le Stade malien, les Onze Créateurs et le Réal. Face aux Scorpions mardi au stade Modibo Keïta, les Rouges se sont encore ratés. Alors que les supporters attendaient une confirmation de l’équipe après le nul arraché contre le Stade malien lors de la précédente journée (1-1), Zoumana Simpara et ses coéquipiers sont apparus sans inspiration et n’ont jamais réussi à emballer la partie. La première mi-temps a été terne et n’a rien donné entre les deux protagonistes. Au retour des vestiaires, les Djolibistes vont quelque peu hausser le niveau de leur jeu et porter le danger dans le camp adverse.

Le buteur maison Zoumana Simpara se joue de la défense réaliste avant de voir sa tentative dégagée en corner par le défenseur Mamadou Salia Sacko (47è min). Deux minutes plus tard, le même Zoumana Simpara déborde sur le côté et centre pour Yacouba M. Maïga, seul au point de penalty, mais ce dernier ne cadre pas (49è min). Le Réal réplique par Moussa Koné «Koffi». Lancé dans le dos de la défense adverse par le nouvel entrant Amadou Haïdara, l’attaquant réaliste expédie une frappe à ras de terre qui sera repoussée par le portier djolibiste Youssouf Koïta avant que Saïbou Coulibaly ne se dégage en corner (53è min). C’est suite à ce corner, tiré par Aboubacar Camara, que l’avant-centre Moussa Koné débloquera le tableau d’affichage pour les siens (1-0, 54è min). Piqués au vif, les Djolibistes tentent le tout pour le tout pour refaire leur retard.

Aux 72è, 83è et 87è minutes, le nouvel entrant, Gloire N’Gumbi obtient la balle de l’égalisation, mais manque de justesse technique dans le dernier geste. Score final : 1-0 pour les Réalistes qui avaient été battus sur le même score à l’aller par les Rouges. «Je félicite mes joueurs, ils ont été héroïques. Ce n’était pas facile, on avait en face une grande équipe du Djoliba. Depuis le début du Carré d’as, on joue bien, mais on ne parvenait pas à marquer. Dieu merci, l’équipe a corrigé cette lacune, aujourd’hui (mardi ndlr) et mérite cette victoire. Je dis bravo aux jeunes», a déclaré l’entraîneur Amadou Pathé Diallo après la rencontre. Galvanisé par le succès de ses protégés, l’ancien international se projette déjà vers le match de la prochaine journée, samedi contre le Stade malien. «Depuis le début, on a qu’une ambition, c’est le titre de champion. On va jouer à fond tous les matches et saisir toutes les opportunités qui s’offriront à l’équipe. Contre le Stade malien, ce sera un autre match, il faudra être au top pour obtenir un résultat positif», a ajouté le technicien de Djicoroni-Para.

Dans le camp du Djoliba, c’était la déception mais le coach Saturnin Ibéla veut encore y croire. «Tant que le Carré d’as n’est pas fini, je ne désespère pas, on va se battre jusqu’au bout.C’est comme çale football, parfois on joue bien, on ne marque pas. On a manqué de réalisme aujourd’hui», a confié le technicien gabonais.

Après l’explication entre les Rouges et les Scorpions, le public du stade Modibo Keïta a assisté à l’opposition Stade malien-Onze Créateurs. Cette confrontation n’a été qu’une simple formalité pour les Blancs qui ont marché sur leurs adversaires, défaits 3-0.Moussa Traoré, (17è min), Ismaël Bamba (59è min contre son camp) et Mamaye Coulibaly (86è min) sont passés par là. Au match aller également, les Stadistes avaient dominé les Créateurs (2-1).

Boubacar KANTÉ

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook sur