Carré d’as du championnat national : les onze créateurs en embuscade

L’équipe de Niaréla a réalisé la bonne opération de la deuxième journée, en battant le Djoliba 1-0, au terme d’un match solide. Dans l’autre affiche, le Réal et le Stade malien se sont neutralisés 0-0

La deuxième journée du Carré d’as du championnat national qui s’est disputée mercredi a été marquée par le réveil des deux équipes qui avaient perdu lors de leur sortie initiale, à savoir le Réal et les Onze Créateurs. En première heure, les Créateurs de Niaréla se sont offerts la peau du Djoliba, défait 1-0 (but du défenseur Modibo Keïta, 72è minute) et en deuxième heure, les Scorpions ont accroché les Blancs (0-0).

Battus lors de la première journée par le Stade malien (1-2), les Onze Créateurs ont réalisé un grand match contre les Rouges, quadrillant bien le terrain et faisant montre d’agressivité pendant presque toute la partie. Sans monopoliser le ballon, les protégés de Djibril Dramé ont fait l’essentiel du jeu dans ce choc avec les Djolibistes et auraient pu l’emporter par un score plus large, si l’attaquant Hamidou Sinayoko n’avait manqué de justesse technique dans le dernier geste. Mais pour l’équipe de Niaréla, l’essentiel est acquis, c’est-à-dire les trois points de la victoire et le briscard Hamidou Sinayoko et ses coéquipiers ont d’autant de raisons d’être contents que dans l’autre match du jour, le Stade malien et le Réal se sont neutralisés 0-0.

Tous les regards étaient tournés vers cette explication entre Scorpions et Blancs mais hélas, les spectateurs n’ont rien eu à se mettre sous la dent, puisque les deux équipes se sont quittées dos à dos et sans marquer le moindre but.

Ce match a été très tactique et âprement disputé. D’entrée de jeu, les Réalistes ont affiché leurs ambitions en prenant le jeu à leur compte. Normal parce que l’équipe avait besoin de points pour préserver toutes ses chances dans la course au titre après sa défaite initiale contre le Djoliba (1-0). Les joueurs de Djicoroni-Para se sont créé les meilleures occasions de la rencontre, à l’image de ce coup franc de Boulkassoum Diarra repris de la tête par le défenseur Mohamed Camara (10è min) ou encore cette tentative du milieu offensif, Makan Samabaly, dégagée sur sa ligne par le défenseur Yacouba Doumbia, (22è min). Du côté des champions du Mali en titre, on notera ce face à face perdu par l’attaquant Adama Samuel Kizito contre le keeper Germain Berthé (33è min).

En deuxième période, les deux équipes se montrent plus entreprenantes. L’ailier stadiste, Demba Diallo offre un caviar à Adama Kizito, qui reprend au-dessus, alors qu’il était seul au point de penalty, (55è min). «On savait que ça n’allait pas être facile d’autant que le Réal a perdu son premier match et avait besoin de points pour cette deuxième journée. Sur le plan tactique, il fallait gérer», a déclaré le coach stadiste Nouhoum Diané après la rencontre. Déjà, le technicien se projette vers le derby de la troisième journée, samedi face au grand rival djolibiste.

«On doit être performant dans tous les matches, pas seulement contre telle ou telle équipe. Tous les matches sont importants et-il faut répondre présents à chaque rencontre», a déclaré Nouhoum Diané. Son homologue du Réal, Amadou Pathé Diallo abonde dans le même sens. Pour lui, rien n’est joué et tout reste possible pour les quatre journées restantes. «Il nous reste quatre matches, on va tout donner pour les gagner et remporter le titre de champion», promet l’ancien international.

Après deux journées de débats, le Stade malien occupe la tête du peloton, avec 4 points, devant les Onze Créateurs et le Djoliba qui comptent chacun 3 unités, mais avec une différence de buts favorable pour les Créateurs. Le Réal ferme la marche avec 1 point.

Boubacar KANTE
LE PROGRAMME
Samedi 3 juin
au stade Modibo Keïta
17h : Djoliba-Stade malien 19h : Onze Créateurs-Réal

Source: L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur