CAN 2021 : face au Mali, quels seront les choix forts de Tregoat ?

Après cinq matchs des Sao, Emmanuel Tregoat continue de parfaire ses onze de départ.  Des stars perdent leur statut en faveur des locaux. La retouche se poursuivra-t-elle ce dimanche contre le Mali ? L’avis de la rédaction.

C’est un choix délicat pour Emmanuel Tregoat. Le technicien français a l’alternatif de titulariser Bakhit Djibrine (Foullah FC) à la place de Ninga Casimir (SCO d’Angers) au poste d’ailier droit. Comme il l’avait fait contre la Namibie au match aller de poule des éliminatoires de la CAN à Windhoek. Les deux joueurs ont largement prouvé ce qu’ils peuvent apporter à l’équipe nationale en ce moment.

Bakhit a démarré l’aventure Tregoat sur les gradins. Contre le Soudan à N’Djamena, le joueur s’est retrouvé sur la tribune. C’est au match retour à Khartoum qu’il a disputé une vingtaine des minutes. La pépite a fait son entrée face au Liberia au match aller comme retour. À N’Djamena, il a livré une passe décisive à Ngar Ezéchiel. Le but a libéré le stade Idriss Mahamat Ouya et a qualifié le Tchad pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, prévue au Cameroun, en 2021.  Bakhit a gagné ainsi la place de titulaire à Windhoek. Là-bas, le Tchad a perdu (2-1) contre la Namibie, mais le jeune a été ovationné.

À l’opposé, Ninga Casimir a débuté les quatre derniers matchs des Sao. La star tchadienne n’a inscrit qu’un seul but sur penalty. Et pourtant, l’ailier droit de l’équipe nationale est le patron à ce poste. Le joueur de SCO d’Angers est buteur né. Il fut même meilleur buteur au champion gabonais et de la coupe de la Cemac. Il a trouvé le chemin du filet à plusieurs fois avec son club français. Aujourd’hui, la réussite lui échappe avec les Sao. Et des supporters commencent à proférer des critiques.

Qui choisir ?

Ninga Casimir est un joueur professionnel évoluant en Ligue 1 française. Par contre, son challenger joue au championnat national. Deux Sao qui mettent Emmanuel Tregoat devant un choix à opérer. Un vrai dilemme.

Sur d’autres postes, Emmanuel Tregoat a su trancher. Avec parfois des choix forts. C’est le cas de la titularisation de Marius Mouandilmadji (FC Porto) à la place et lieu de Karl Max Dany (Semen Padang). Ce “Lion blessé”, comme le surnomment affectueusement ses fans, n’a pas marqué en quatre matchs des Sao. Aujourd’hui, le sélectionneur lui préfère au jeune Marius qui cherche son premier but avec l’équipe nationale.

Malgré ses expériences, Abaya Cesar (AS Sonidep) a perdu lui aussi son statut de patron de la défense. Collyns Ambassa (sans club) et Bechir Djimet (Elect Sport) sont les nouveaux maitres de ce périmètre.  Il y a aussi Morgan Betorangal (sans club), en concurrence avec Constant Madtoingué (AS Coton-Tchad), sur le couloir droit.  Mahamat Azrack (Muhlenbach), qui partage désormais les temps de jeu avec Nassar Koulelengar, au milieu de terrain. Brahim Ngaroudal (Elect Sport) se fait, lui aussi, une place au milieu au détriment de Roméo Otodjimbaye (Union de Douala) et Mathieu Ado (AS Coton-Tchad) passe gardien numéro un. Des choix qui devraient se confirmer face au Mali, selon la rédaction qui tient compte de la forme actuelle des Sao sélectionnés.

Jusqu’ici, le remaniement Tregoat n’a épargné que trois joueurs : Ninga Donane, latéral gauche, qui a pris la place de Beadoum Mondé (Gazelle FC), Collyns Ambassa à l’axe central et le capitaine Ngar Ezéchiel. Le sélectionneur reconduira-t-il ses onze de départ à Windhoek ou fera-t-il un autre ajustement le dimanche 17 novembre face aux Aigles du Mali?

tchadinfos

Suivez-nous sur Facebook sur