CAN 2019 : l’arbitre écarté de la finale avait dénoncé une affaire de corruption impliquant un club algérien

La décision de la CAF d’écarter, au dernier moment et pour une raison inexpliquée, l’arbitre Sud-Africain Victor Gomes qui devait diriger la finale de la CAN Sénégal-Algérie, interroge.

Aucune raison précise n’a été avancée par la CAF concernant cette décision, qui suscite déjà de nombreuses critiques. Et la personnalité de l’arbitre écarté, réputé «rigoureux» et «incorruptible», ne devrait pas aider à apaiser les esprits.

Victor Gomes, qui officie pour la FIFA depuis 2011, avait notamment dénoncé en 2018 une tentative de corruption lors de la rencontre Plateau United-Union Sportive de la Médina d’Alger, en barrage aller de la coupe de la Confédération africaine. Il avait publiquement dévoilé avoir été approché par un mystérieux homme lui ayant proposé 30.000 dollars afin de favoriser l’une des deux formations. Ce qu’il avait refusé

Dans un continent où les instances de football ont été minées par les scandales de corruption à répétition, il n’en fallait pas plus pour faire fleurir sur les réseaux sociaux un embryon de théorie du complot sur le mode : Victor Gomes a-t-il été écarté de la finale de la CAF en raison de sa réputation d’incorruptible ? Bien entendu, aucun élément crédible ne vient pour l’heure appuyer une telle hypothèse.

Reste qu’une chose demeure certaine : chaque décision litigieuse prise par le Camerounais Alioum Néant, son remplaçant ce soir, sera scrutée de près.

SourceCNEWS

Suivez-nous sur Facebook sur