Brésil-Belgique : les simulations de Neymar ? Kompany “s’en moque”

Interrogé en conférence de presse mercredi sur les roulades de la star brésilienne, le défenseur belge a donné du fil à retordre au journaliste qui lui posait la question. Dans le même temps, Rivaldo et Ronaldo font eux partie des rares à avoir pris la défense de Neymar.

C’est l’un des débats du moment. Qui enflamme réseaux sociaux, discussions à la machine à café. Et même les conférences de presse en Russie. Neymar aura passé beaucoup de temps au sol. Beaucoup trop selon les décomptes du site suisse RTS qui estime que le Brésilien a passé près de 14 minutes à faire des roulades depuis le début de la compétition. On ne compte plus les memes qui lui sont dédiés et les appels à lever le pied sur les simulations, qu’ils soient venus de Diego Maradona ou d’Eric Cantona.

Alors, la Belgique, qui affronte le Brésil vendredi à 20h pour une place en demi-finale, a-t-elle un plan pour lutter contre les chutes volontaires de Neymar ? La question a été posée mardi à Vincent Kompany, qui l’a retournée à son interlocuteur, un journaliste… brésilien. “Que voulez-vous que je fasse ?”, lui a-t-il demandé avant d’enchaîner, en faisant rire l’assistance : “ah, vous avez peur de répondre, hein ?” “Je ne sais pas, je m’en moque. Honnêtement, je m’en moque”, a martelé le défenseur des Diables rouges.

La victoire se jouera ailleurs selon lui. “Si c’est un match uniquement basé sur les performances individuelles, nous n’avons aucune chance face au Brésil”, a-t-il avancé. “Mais si on les affronte de manière collective, avec une équipe intelligente qui sait comment jouer ensemble et lutter les uns pour les autres, alors on a une chance et c’est tout ce qui m’importe. Alors ce que pourra faire tel ou tel joueur en face n’aura pas tellement d’importance”, a-t-il poursuivi.

Ronaldo : “Je ne pense pas que les arbitres l’aient suffisamment protégé”

Malmené de tous les côtés, Neymar a pu compter sur le soutien de Rivaldo qui lui a conseillé de “jouer comme tu l’as toujours fait”. “Si tu dois faire des dribbles, fais-les. Si tu dois effectuer un sombrero, fais-le. Si tu dois marquer un but, marque-le. Et si tu dois tomber par les fautes (des adversaires), tombe, et si tu dois gagner du temps sur le terrain, fais-le aussi. Parce que tout le monde fait la même chose”, a ajouté l’ancien international brésilien, âgé de 46 ans, sur sa page Instagram.

TF1

Suivez-nous sur Facebook sur