Athlétisme, Réunion du Kénédougou : LES ATHLÈTES AVAIENT-ILS LA TÊTE AILLEURS ?

Aucun nouveau record n’a été établi cette année à la Réunion de Sikasso. L’état de la piste a sans doute pesé dans la balance, mais n’explique pas seule la contreperformance des athlètes

La 6è édition de la Réunion d’athlétisme du Kénédougou s’est disputée le samedi 5 mai au stade Babemba Traoré de Sikasso. Organisée par la Fédération malienne d’athlétisme (FMA), la compétition a regroupé les meilleurs athlètes du pays, sélectionnés à partir des performances du meeting de San, des championnats juniors de Bougouni et de la compétition d’ouverture de saison de la ligue du District de Bamako. Cette année, 24 clubs étaient en lice : l’Association pour l’excellence de l’athlétisme (AEA), Attar club, le Biton, le Centre Cheick Kouyaté (CCK), le Débo club, le Djoliba, El Farouk, le Réal, le Nianan, l’AS Police, l’Association sportive Aminata Keïta (ASAK), le Sigui, le Soni, le Stade malien, le Tata, l’USFAS, l’Union sportive de San, le Centre omnisports de Lafiabougou, le Centre pour le développement de l’athlétisme au Mali (CDAM), le Centre d’athlétisme de Bandiagara (CAB), le Réveil athlétique de Kati (RAK), le Centre d’athlétisme de la jeunesse de San (CAJS), Abeille club de Dioïla (ACD) et l’équipe de Bougouni. Les athlètes se sont affrontés dans 21 épreuves, dont 11 pour les hommes et 10 pour les femmes. Entre autres, on peut citer les 100, 200, 400, 800 et 5000m, le relais 4x400m, les concours de saut en longueur, de lancer de poids, de disque et de javelot. La cérémonie de clôture était présidée par le directeur de cabinet du Gouverneur de Sikasso, Amadou Bary, en présence de la présidente de la FMA, Mme Sangaré Aminata Keïta, de la directrice régionale de la jeunesse et des sports, Ayame Touré. L’honneur est revenu aux femmes d’ouvrir le bal, avec la finale du saut en longueur. Sans surprise, l’épreuve a été remportée par Aminata Bah du Djoliba qui s’est hissée sur la plus haute marche du podium, avec un bond de 5,18m. La deuxième place est revenue à Bintou Saloum d’El Farouk (4,87m), alors que Maïmouna Bagayoko s’est classée troisième (4,86m). Les épreuves féminines du concours du lancer de disque et de javelot ont été remportés, respectivement par Oumou T. Sanogo du Tata de Sikasso (34,42m) et Kénéfing Traoré de l’AS-AK (42,96m).
Au 100m dames, l’intenable Aminata Bah du Djoliba a dominé les débats, en réalisant un chrono de 13’’00, devant Madeleine Théra du COL (13’’1) et Bilamba Dembélé de l’AS Police (13’’4). Au 200m, Madeleine Théra s’est rachetée en remportant la course avec un chrono 26’’06. Le podium sera complété par Safiatou D. Konaté du (CCK) et Bilamba Dembélé de l’AS Police. Rokia Coulibaly du Tata (1’00’’3) a été sacrée au 400m, alors que Sitan Boiré de l’USFAS a dominé l’épreuve du 800m (2’21’’3). Au relais 4x100m, l’équipe du Djoliba a occupé la première place (52’’4), devant l’AS Police et l’USFAS. Chez les hommes aussi, tous les les favoris ont fait honneur à leur statut. Ainsi, Amadou Kayantao du Stade malien (800m), Bougougnon Sanogo de l’USFAS (5000m), Ibrahim F. Doumbia de l’AS Police (100m) et Djibril Doucouré de l’USFAS (disque) ont remporté, chacun la médaille d’or, tout comme Moussa Diarra de l’USFAS (poids), son coéquipier Mouctar Djigui (javelot) et Mahamadou Gagou du RAK (saut en longueur). Le clou de cette 6è édition de la Réunion du Kénédougou a été le relais 4x400m hommes, une épreuve remportée par l’équipe de l’AS Police, devant l’USFAS et le Djoliba. A l’issue des épreuves, le directeur de cabinet du Gouverneur de Sikasso, Amadou Barry, a félicité les organisateurs pour le bon déroulement de la compétition, avant de saluer la prestation d’ensemble des athlètes. Amadou Barry invitera, ensuite la FMA à organiser des Réunions dans toutes les régions pour la promotion de l’athlétisme au Mali. Pour le trésorier général de la FMA, Boubacar Faye, le niveau de la Réunion était moyen et cela doit inciter les athlètes à fournir plus d’efforts pour espérer inverser la tendance, lors des prochains rendez-vous. «Le niveau de la compétition a été moyen, cela peut s’expliquer par la qualité de la piste du stade Babemba Traoré qui ne répond pas mais aussi l’incapacité des athlètes à se surpasser», martèlera le trésorier général de la FMA qui attend une réaction des athlètes, dès la prochaine échéance. «D’autres activités sont au programme; début juillet il y aura les Championnats nationaux–Coupe du Mali et deux semaines plus tard, le tournoi de la Solidarité, prévu cette année au Bénin. Cette rencontre sera suivie du Meeting de Bamako qui servira de cadre de sélection pour les Championnats d’Afrique. Plusieurs rendez-vous attendent donc nos athlètes», détaillera Boubacar Faye.

Envoyés spéciaux
Seïbou S.
KAMISSOKO
Amadou Konaté

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook sur