Assemblée générale ordinaire du CNOSM : Dans une atmosphère bon enfant

La grande rencontre annuelle a permis aux fédérations nationales sportives de se pencher sur le bilan de l’exercice 2018 qui a été riche en activités et marqué par des innovations

 

La salle de conférence du Comité national olympique et sportif (CNOSM) a refusé du monde, samedi dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) du Mouvement olympique national. Non seulement toutes les fédérations affiliées au CNOSM (plus d’une trentaine) étaient représentées à la rencontre, mais il y avait également plusieurs invités de marque, dont le directeur national des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Aliou Maïga, et des anciens présidents de fédération. Résultat : pas une seule chaise vide n’était visible dans la salle et les retardataires et certains journalistes ont du faire le pied de grue pour assister à la cérémonie d’ouverture.
Et d’entrée de jeu, le président du CNOSM, Habib Sissoko a tenu à saluer la mobilisation des fédérations et l’atmosphère bon enfant qui régnait dans la salle. «Aujourd’hui et maintenant, ce que je devine sur vos visages lumineux me permet de dire que tout est bien qui commence bien». Le décor était planté, Habib Sissoko pouvait entrer, directement dans le vif du sujet, à savoir l’AGO proprement dite. «C’est un devoir et un plaisir pour moi de vous convier à la présente rencontre annuelle consacrée à l’exercice de redevabilité, un exercice cher à toute association soucieuse de la bonne gouvernance. Dans ce travail et dans celui que le Comité exécutif effectue au quotidien, nous sommes guidés et inspirés par la raison d’être de notre association, qui est aussi notre but fondamental. En effet, il est plus important de savoir ce qu’on est que de savoir où l’on va, car la destination peut changer au rythme des évolutions de l’environnement. Ainsi, insistera Habib Sissoko, le rapport d’activités du secrétaire général et celui financier du trésorier général partiront des valeurs fondamentales que le CNOSM défend avec passion et sincérité pour ensuite retracer les activités réalisées». Après avoir rappelé que le comité exécutif du CNOSM «cherche en permanence une performance supérieure en combinant l’efficacité opérationnelle et la stratégie adaptée», le président du Mouvement olympique national reviendra sur le bilan de l’exercice 2018. Ainsi, a-t-il indiqué, lors de l’exercice 2018, le CNOSM a consolidé ses procédures de comptabilité, de gestion des ressources humaines et de gouvernance conforme à l’agenda 2020 du CIO (Comité olympique international). «Aux managers que nous avons formés, ajoutera Habib Sissoko, nous avons recommandé l’amélioration continue, le changement afin de faire de notre famille sportive une grande organisation apprenante».

Parlant toujours du bilan de l’exercice écoulé, le président du Mouvement olympique national dira : «Dans l’exécution et en plus de la reforme structurelle, nous avons privilégié deux choses : la coopération et la responsabilité. Par la responsabilité, nous déléguons des décisions opérationnelles et nous assurons la coopération par la circulation des informations entre les responsables. Nous avons également opté pour un outil d’évaluation de la performance en interrogeant nos partenaires internes (fédérations et groupements sportifs) et externes (ministère de la Jeunesse et des Sports, médias et sponsors». Habib Sissoko a révélé que le CNOSM a interrogé aussi sur le degré d’apprentissage et de développement, c’est-à-dire «sa capacité à innover et à se perfectionner». «Nous travaillerons sur cet outil pour que nos activités soient en parfaite harmonie avec notre stratégie», a promis Habib Sissoko avant de rendre hommage au ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré pour «la grande compréhension et la synergie d’actions constamment cultivées et chaque jour magnifiées à l’endroit du Mouvement sportif et olympique national» et féliciter Hamane Niang pour son élection à la tête de FIBA-Monde. «Le 29 août 2019, nous nous sommes réjouis de l’élection de notre compatriote, Hamane Niang à la présidence de FIBA-Monde et de l’ouverture du temps d’espérance pour le football malien par la compréhension et le respect mutuels de tous les acteurs», a souligné Habib Sissoko, sous les ovations de la salle.

-MOTION DE SOUTIEN DES FEDERATIONS-Comme lors de la dernière AGO, les fédérations nationales sportives ont adressé une motion de soutien à Habib Sissoko, à l’issue de la rencontre. Dans cette motion, les Fédérations nationales sportives affiliées au CNOSM ont salué la bonne gouvernance développée par Habib Sissoko depuis qu’il est à la tête du Mouvement olympique et sportif national, ajoutant que l’ensemble des associations sportives nationales assure le président du CNOSM de son «soutien et accompagnement».
«Nous, membres des Fédérations nationales sportives affiliées au Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), et imbus du principe que «c’est l’électeur qui contrôle son élu et non l’élu qui enfume son électeur», apprécions l’exercice de redevabilité auquel nous sommes annuellement invités, constatons, avec bonheur, que le président Habib Sissoko a su développer une gouvernance qui permet de faire une lecture globale du réel, en toutes circonstances et recherche toujours les éléments d’une possible compréhension pour que chaque initiative soit un antidote à ce qui divise; qui dote les cadres d’outils susceptibles d’accroître leurs capacités de travail dans l’administration du sport et les athlètes en vue d’améliorer leur performance, assurons le président Habib Sissoko de notre soutien et de notre accompagnement », écrit le communiqué.

Souleymane B. TOUNKARA

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur