AFRO CAN SENIOR MASCULIN: Le président de la commission d’organisation plus que satisfait

Discret et efficace, le ministère de la jeunesse et des Sports peut se vanter en plus de son ministre, de regorger en son sein des jeunes valeureux, prêts à  relever les défis du moment.  Diakarida Diakité, celui qui a été désigné comme président de la commission d’organisation  de l’Afro Can Senior Masculin a, avec son équipe qui l’entourait fait de cette première édition, un véritable acte de prouesse. Dans une interview qu’il a accordée à votre bihebdomadaire, M Diakité tire au coup de chapeau à son ministre qui s’est impliqué pour la réussite de l’évènement et à toute son équipe pour la réussite de la mission.

 

La Sirène : M Diakaridia vous étiez le président de la Commission d’organisation de l’Afro Can Senior Masculin qui s’est tenue au Mali, quel sentiment vous anime en abritant la 1ère édition ?

Diakaridia Diakité :   Le sentiment qui m’anime après avoir bouclé l’organisation de cette 1ere édition de l’Afrocan 2019, est un sentiment de  satisfaction. Cette satisfaction est totale du début jusqu’à la fin car la cérémonie s’est déroulée sans incident majeur. C’est le lieu de remercier les plus hautes autorités du Mali notamment le Ministre de la jeunesse et des sports M Arouna Modibo Touré pour son implication péronnelle.

La Sirène : Rien n’était joué d’avance dans un pays en crise, quel a été votre secret pour la réussite de cette exaltante mission ?

D.D : Le secret de la réussite, c’est connaitre les hommes et savoir déléguer les taches. La bonne personne pour chaque mission. Je pense que c’est ça qui explique un peu la réussite de cette première édition.

La Sirène :   D’aucuns parlent d’un pari réussi, êtes-vous du même avis qu’eux?

D.D :   Oui, le pari réussi selon les observateurs c’est une réalité. Les responsables de Fiba Afrique nous ont félicités pour la qualité de l’organisation. Ce n’était pas évident, en deux semaines pouvoir réussir un évènement continental est une fierté nationale. Le Mali toujours caractérisé pour son hospitalité légendaire. Je laisse les téléspectateurs faire des observations. Mais une certitude le ministère a donné le meilleur de lui-même pour relever ce défi.

La Sirène : Une œuvre humaine n’est pas parfaite, quelles ont été selon vous des difficultés rencontrées qui pourront être corrigées dans les prochaines éditions ? Et quel appel lancer à l’endroit des amoureux du basketball

D.D : Les difficultés majeures sont d’ordres techniques et logistiques. Mais au fur et à mesure avec l’implication personnelle du  ministre AMT, nous avons pu les relever petit à petit jusqu’à réussir totalement à les surmonter.

Le message à l’endroit des amoureux de la balle au panier c’est de continuer à soutenir nos sélections nationales. La nation malienne  est presque devenue une nation de basket vu les trophées et les performances que nous avons obtenus. Avec le basketball le Mali peut être honoré.

La Sirène

Suivez-nous sur Facebook sur