Zoumana Sako droit dans ses bottes

Le dimanche 17 décembre 2017, le Dr Soumana SAKO était sur le plateau d’Africable TV.
Après une présentation de Tangara du CV de SAKO (www.cnas faso here), on a constaté que l’homme a toujours une maitrise des questions essentielles du Mali,  une constante dans les principes qui définissent une Nation moderne: Pour Sako, il faut une séparation de l’État de la religion. Il a dénoncé la collision qui existe aujourd’hui entre le politique et le religieux, une connivence qui ne profite ni à la Nation ni à la Religion. Notamment le cas des 159 ha promis par IBK, au plus bas de sa popularité à Cherif Haîdara. Ce qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive

Zoumana Sako prône en outre,  la nécessité absolue de lutter contre la corruption à grande échelle.  Pour lui, si la corruption a toujours été au Mali de l’indépendance à nos jours, le phénomène a pris une allure qui coupe le sommeil à tout homme normal. Il a reconnu le rôle du régime Adema-Pasj dans cette situation (dont IBK est comptable) en portant le seuil du marché public de gré à gré de 10 millions en 1994 à 250 millions. Ce que nous avions appelé au « Sphinx » les fondements juridiques de la kleptomanie financière au Mali. Le Dr Sako a, en sus,  beaucoup insisté sur la refondation de l’armée.

Sacré Zou. Toujours égal à lui-même.

 

Source: lesphinxmali

Suivez-nous sur Facebook sur