Validation du nouveau cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable CREDD 2019-2023

La consultation nationale sur le document du Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD 2019-2023) a débuté hier matin à Bamako. Le Gouvernement du Mali a décidé d’élaborer une nouvelle stratégie nationale de développement et par la même occasion, une nouvelle Étude Nationale Prospective – Mali 2040, vingt ans après l’Étude Nationale Prospective – Mali 2025. Le CREDD est le cadre de référence des L’image contient peut-être : 5 personnes politiques et stratégies de développement du Mali pour les cinq prochaines années.

 

Son objectif est de promouvoir un développement inclusif et durable en faveur de la réduction de la pauvreté et des inégalités dans un Mali uni et apaisé, en se fondant sur ses potentialités et ses capacités de résilience en vue d’atteindre les Objectifs de Développement Durable à l’horizon 2030.

Le CREDD 2019-2023 entend apporter une réponse aux 5 problématiques majeures de développement du Mali identifiées au cours d’un diagnostic stratégique. Elles sont relatives au déficit de gouvernance, à la détérioration du vivre ensemble des communautés nationales, à la faible diversification de l’économie davantage portée par les secteurs primaire et tertiaire peu créateurs d’emplois, à la dégradation continue de l’environnement avec une faible capacité de résilience aux changements climatiques, ainsi qu’à la faible valorisation du capital humain.

« Le CREDD met l’accent sur l’amélioration de la gouvernance dans toutes ses dimensions et dans tous les secteurs comme le moteur du développement économique et social du Mali. La croissance économique ne sera stable et durable qu’à cette condition.

Nous devons donner au secteur privé toute sa place de levier de la croissance et de l’économie en créant les conditions de facilitation de la libre entreprise, en améliorant les réformes du climat des affaires, en rationalisant et en rendant opérationnelles les structures d’accompagnement du secteur privé.

C’est à ce prix que nous assurerons une transformation structurelle de l’économie et la création d’emplois décents pour plus de 200 000 jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail… L’amélioration de la qualité des politiques publiques dans leur formulation, leur mise en œuvre et leur suivi-évaluation ainsi que la qualité de la dépense publique seront des gages de réussite du nouveau CREDD » a déclaré le Représentant Résident du PNUD, Aboubacar Koulibaly

Le Ministre des Finances et de l’Economie dans son intervention a tenu à remercier tout particulièrement le PNUD dont le partenariat stratégique de longue date et l’appui technique et financier ont contribué de manière significative à l’élaboration du présent document de stratégie. Il a également salué l’appui constant de l’ensemble des partenaires impliqué dans le processus.

Rappelons que le diagnostic stratégique du CREDD repose sur trois approches d’analyses conduites avec la participation de la société civile et l’appui du PNUD.

Ce sont :

L’analyse structurelle du système Mali visant à comprendre les dynamiques et les facteurs déterminants de l’évolution du Mali,

La réalisation de 11 études thématiques sur les problématiques de développement,

La conduite d’une enquête auprès d’un échantillon de 1200 personnes sur les perceptions des populations sur les priorités de développement et l’analyse rétrospective des problèmes du pays.

Les résultats de cette enquête montrent que les populations maliennes classent à 65%, le problème d’insécurité alimentaire au premier rang de leurs préoccupations, la bonne gouvernance, la paix et la sécurité, arrivent en deuxième position pour 39%, la santé et le bien être constituent une priorité pour 35% de la population, suivi de la pauvreté pour 23% des maliens.

Les travaux de validation prendront fin le 13 mars prochain.

 

Adam MAIGA

Communications Analyst

Programme des Nations Unies pour le développement

L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur