Un péril guette l’économie malienne : Les Douaniers en grève de 72 heures à partir du 30 octobre prochain

Une véritable menace plane sur l’économie malienne. Dans un préavis de grève en date du 14 octobre 2019 adressé au ministre du dialogue social, du travail et de la fonction publique, le Bureau Exécutif de la Section Syndicale des Douanes du Mali, affilée du Syndicat National des Travailleurs des l’Administrations d’Etat, dirigé par Yacouba Katilé, non moins secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) exige l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents des douanes à travers la construction d’un siège approprié sur l’espace affecté à cet effet à SAMANKO II. « Le Bureau Exécutif de la Section Syndicale des Douanes décide d’observer sur toute l’étendue du territoire, une grève de 72 Heures à compter du mercredi 30 octobre 2019 Jusqu’au vendredi 1er novembre 2019 à 00H. Il se réserve le droit de relancer son mouvement à la fin du mois de Novembre 2019, si aucun début significatif n’est entrepris pour construire et achever dans une durée respectable, la construction du siège définitif à SAMANKO II », a souligné le secrétaire général, Yacouba Katilé.

Dans ce préavis de grève adressé au ministre du dialogue social, du travail et de la fonction publique, le Bureau Exécutif de la Section Syndicale des Douanes du Mali a mis l’accent sur les négociations à l’interne des Douanes entre la Direction et le bureau de la Section Syndicale sur le Centre d’Expertise Technique (C.E.T) et les dispositions d’une gestion concertée de ce problème dans une commission Direction des Douanes-Section Syndicale.

Le syndicat des Douanes, a également rappelé les rencontres et discussions entre le bureau de la Section Syndicale des Douanes affiliée du SYNTADE, et la Direction Générale et le Ministère de l’Economie et des Finances sur la nécessité de créer des conditions de travail décentes pour les agents, par la construction d’un siège approprié sur l’espace affecté à cet effet à SAMANKO II.

Aux dires du syndicat de l’un des plus grands services d’assiette au Mali dirigé Yacouba Katilé, il y a eu des engagements non tenus par le Ministère de l’Economie et des Finances d’œuvrer à diligenter la procédure de construction du siège. « Considérant la vente des immeubles de l’Etat où officiaient les Agents des Douanes dans des conditions de confort, de transport relativement décentes et la promiscuité imposée aux agents dans des locaux où les conditions de travail sont de plus en plus sous-humaines, le Bureau Exécutif de la Section Syndicale des Douanes du Mali exige l’arrêt définitif des mesures prises par le Directeur Général des Douanes à savoir la mise à disposition de cet organisme fantôme des agents des douanes, au détriment du Service Public, au mépris des recommandations appelant à la rupture des contrats avec les Sociétés d’Inspection, en mettant en place « Dossiers Recettes », instrument pouvant aider nos administrations à gérer mieux les sorties, dès la fin du délai légal du préavis de grève à partir de son dépôt », révèle le préavis de grève.

En outre, le syndicat exige le démarrage dès le 1er trimestre de 2020 des travaux de construction du siège des Services des Douanes à SAMANKO II, le dallage des parcs de stationnement de Sikasso, Mopti, et Diboly, en vue de mettre dans le plus bref délai, les Agents des Douanes dans les « conditions de travail décentes légitimées depuis des années par de remarquables apports au budget national, ou tout au moins l’annulation des ventes effectuées, et le retour immédiat, des services des douanes dans leurs locaux initiaux ».

« Le Bureau Exécutif de la Section Syndicale des Douanes décide d’observer sur toute l’étendue du territoire, une grève de 72 Heures à compter du mercredi 30 octobre 2019 Jusqu’au vendredi 1er novembre 2019 à 00H. Si une seule des exigences ci-dessus énoncées n’est pas satisfaite, il se réserve le droit de relancer son mouvement à la fin du mois de Novembre 2019, si aucun début significatif n’est entrepris pour construire et achever dans une durée respectable, la construction du siège définitif à SAMANKO II », conclut le préavis de grève des douaniers.

A.S

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook sur