Terrorisme : Ahmad Al Faqi Al Mahdi transféré au Royaume-Uni

La Présidence de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé que, le 29 août 2018, Ahmad Al Faqi Al Mahdi a été transféré en Ecosse, au Royaume-Uni, pour purger sa peine d’emprisonnement. Le transfert de Al Mahdi n’avait pas été annoncé immédiatement alors, la Cour ayant à examiner un certain nombre de questions liées à sa sûreté et sécurité.

 

La CPI s’appuie sur le soutien des Etats en vue de l’exécution des peines et apprécie vivement la coopération volontaire des Gouvernements de l’Ecosse et du Royaume-Uni concernant Al Mahdi. Al Mahdi a été condamné le 27 septembre 2016  à neuf ans d’emprisonnement, par la Chambre de première instance VIII, pour le crime de guerre consistant à diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments à caractère religieux et historique à Tombouctou, au Mali, en juin et juillet 2012. Al Mahdi a été le premier accusé ayant fait un aveu de culpabilité devant la CPI. Il a exprimé des remords pour sa conduite et s’est excusé auprès des victimes. Les personnes condamnées par la CPI purgent leur peine dans un État désigné par la Cour parmi les Etats ayant manifesté leur volonté d’accepter des personnes condamnées pour y purger leurs peines. Dans cette affaire, le transfert de Al Mahdi a été mis en œuvre conformément à l’article 103 du Statut de Rome, le traité fondateur de la Cour, et à l’Accord entre le Gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et la Cour pénale internationale sur l’exécution des peines prononcées par la Cour pénale internationale

La Rédaction

L’Aube

Suivez-nous sur Facebook sur