Surveillance du territoire : L’Union européenne a remis un avion de reconnaissance ultra équipé

L’Union européenne a officiellement remis aux autorités maliennes, mardi 2 avril à Bamako, un avion de reconnaissance qui va permettre de renforcer les efforts menés par le gouvernement malien pour renforcer l’état de droit et la sécurité sur son territoire, en particulier dans la zone du Centre.

 

L’avion, un Cessna 208, a été remis au Gouvernement malien, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à la Base aérienne Sénou de Bamako, en présence de l’Ambassadeur de l’Union européenne, Monsieur Alain Holleville, du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Professeur Tiémoko Sangaré, du Secrétaire Général du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Monsieur Azer Kamaté, du Chef d’Etat-major des Armées, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly, du Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le Général de Brigade Daouda Dembélé, du Président de la Commission Défense de l’Assemblée nationale, Honorable Karim Keita, et des représentants des Etats membres de l’UE.

Cet appareil, qui est considéré comme très performant par sa vitesse, sa fiabilité et son équipement de haute technologie, est délivré avec ses équipements de pointe et les formations requises pour un montant total de 5 millions d’euros (soit environ 3, 3 milliards de F CFA), dans le cadre du Programme d’appui au renforcement de la sécurité dans les régions de Mopti et Gao et à la gestion des zones frontalières (PARSEC). Il sera déployé à l’aéroport de MOPTI-SEVARE.

Dans son intervention, l’Ambassadeur de l’Union européenne au Mali a indiqué que « Cet avion permettra aux forces de sécurité et de défense maliennes d’accomplir de nombreuses missions d’observation et de surveillance du territoire et des espaces frontaliers. Par ce nouvel appui, l’Union européenne entend soutenir les efforts menés par le gouvernement malien pour renforcer la sécurité de l’ensemble de la population dans cette zone du Centre qui est exposée aujourd’hui à des défis importants en termes sécuritaires, sociaux et de respect des droits de l’Homme, comme les dramatiques évènements de ces dernières semaines l’ont rappelé ».

Le PARSEC est un projet ambitieux d’un montant de 29 millions €, soit plus de 19 milliards de FCFA, financé par le Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’UE. Ce projet, qui a bénéficié du concours des Missions EUTM et EUCAP Sahel Mali, s’inscrit dans une action plus large de l’Union européenne visant au renforcement de la sécurité et du  développement dans la zone Centre du Mali autour de trois axes d’action majeurs, qui émanent du Plan de sécurisation intégré des régions du Centre (PSIRC): l’appui au rétablissement de la sécurité (par le PARSEC), le soutien au dialogue entre population et forces de défenses et sécurité (à travers des projets avec le Centre Henri Dunant et SIPRI), et enfin, le retour des services sociaux de base et des activités de stimulation du développement de l’économie locale (le PROJES – Programme Jeunesse et Stabilisation- mis en œuvre par la GIZ).

Mali24

Suivez-nous sur Facebook sur