Situation sécuritaire explosive: Salif attaque, la France contre-attaque

Dans une vidéo de quatre 4 minutes, postée sur les réseaux sociaux dans la nuit de jeudi à vendredi, l’artiste Salif KEITA accuse ouvertement Emmanuel « d’orchestrer la mort » des soldats maliens. Se sentant diffamé, l’ambassadeur de la France au Mali, dans un communiqué, proteste contre ces propos qu’il juge à caractère « infondé, diffamatoire et outrancier ».

Le Domingo de la musique malienne, Salif KEITA, très remonté contre IBK a exprimé son indignation, sa colère, sa frustration par rapport à la situation sécuritaire très dégradée de notre pays, à travers une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux et diverses plateformes sur le Net.
À travers sa vidéo de quatre minutes, l’artiste malien de renommée mondiale dit lancer un message à son Kôrô, (NDRL grand-frère) le Président Ibrahim Boubacar KEITA.
« Je ne cherche pas à avoir de l’argent. Je ne veux pas être président ou de devenir ministre. Je suis un Malien et j’aime mon pays. Kôrô, je ne suis pas contre toi», précise d’entrée de jeu Salif KEITA, en langue Bamanankan.
Dans son « télégramme » vidéo, le Cheval blanc de la musique malienne incrimine ouvertement la France de Emmanuel Macron d’être à la base du chaos sécuritaire au nord et au centre du pays. Dans ces zones, des centaines de militaires et civils sont tuées par des terroristes et des groupes armés.
« Kôrô, tu sais bel et bien que c’est Emmacron, ce gamin, qui est en train de planifier les tueries contre notre armée», accuse l’artiste malien convaincu qu’il n’y a pas de jihadistes au Mali. Pour lui, ceux qui sont en train de tuer des jeunes et adolescents maliens sont des gens au service de la France.
« En dépit de réalité, IBK continue d’entretenir une relation d’amitié avec le président Macron dans le souci de conserver sa place à Koulouba», a décrié Salif KEITA. En se réclamant des dignes descendants de Soundiata KEITA, le président IBK doit dire la vérité à Macron.
« Si tu as peur de dire la vérité quitte le pouvoir, on va te faire remplacer par quelqu’un d’autre qui n’a pas peur », a conseillé l’artiste malien.
La réaction de l’ambassade de la France au Mali n’a pas tardé. Aussi, elle a fait un communiqué pour réagir aux propos de l’artiste musicien malien.
« L’Ambassade de France a découvert avec étonnement les récents propos tenus par M. Salif Keita, artiste malien de renommée mondiale, mettant en cause la France et ses liens supposés avec le terrorisme au Mali », souligne le communiqué, tout en dénonçant avec la plus grande fermeté ces propos au caractère infondé, diffamatoire et outrancier.
« A l’instar des nombreuses autres rumeurs ayant libre cours au Mali, de tels discours, indique le document, font le jeu de ceux qui cherchent à semer la discorde et entretenir le chaos. Aussi, poursuit-il, ils sont également une offense à la mémoire des civils et militaires, maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali ».
« L’Ambassade de France en appelle à la responsabilité de tous pour contrôler la véracité et la fiabilité des informations et discours circulant sur la place publique », exhorte le communiqué. Avant de conclure : « La France reste pleinement engagée au côté du Mali et de ses voisins, au service du retour de la paix et de la stabilité au Sahel.»

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur