Sikasso : L’amélioration des services et la riposte locale contre la covid – 19 dans des communes de la région au menu

L’ouverture des travaux de l’atelier sur l’amélioration des services et la riposte locale contre la Covid-19 dans des communes de la région de Sikasso, a été présidée lundi, par le représentant du gouverneur de région, Moussa Diallo, a constaté l’AMAP.

 

C’était en présence du coordinateur du PDREAS Sékou Diakité, du représentant de la commune urbaine de Sikasso Abdrahamane Sidibé et de nombreux invités.

Son objectif est d’informer, de sensibiliser et d’appuyer les communes de Sikasso, de la commune de Diomaténé, de la commune de Pimperna et de la commune de Sokourani Missirikoro, sur la somme des 132 millions que le projet de déploiement des ressources de l’Etat pour l’amélioration des services et la riposte locale à la covid-19 (PDREAS) va les transférer pour l’amélioration des services et la lutte contre la Covid-19.

Cette action été initiée par ledit projet en partenariat avec la Direction nationale des collectivités territoriales (DGCT) s’inscrit dans le cadre de l’évaluation des performances des communes ciblées.

Le représentant du chef de l’exécutif régional a saisi l’occasion pour déclare que le PDREAS vise à augmenter les ressources mises à la disposition des collectivités pour la fourniture des services et à renforcer les mécanismes décentralisés, y compris l’implication des bénéficiaires et utilisateurs des services.

Se prononçant sur le présent atelier, M. Diallo a fait savoir que celui-ci vise à créer un cadre d’échange avec les autorités régionales, locales et communales sur les modes opératoires du projet ainsi que les rôles et responsabilités des différentes parties prenantes. Il a, enfin, saisi l’opportunité pour inviter les participants à plus d’assiduité aux travaux mais surtout à un échange franc et sans complaisance.

Selon le coordinateur du PDREAS, Sékou Diakité, son projet a été mis en œuvre suite à la signature, le 12 juillet 2019 par le gouvernement malien et le groupe de la banque mondiale d’un accord de financement avec une enveloppe de 29,2 milliards de FCFA.

Pour le représentant de la commune urbaine de Sikasso et également représentant des communes bénéficiaires Abdrahamane Sidibé, ce projet est capital car il s’attèle au transfert des ressources à certaines collectivités.

Pour rappel, le projet dont la durée est de 5 ans, couvre 102 communes sur toute l’étendue du territoire malien. Son coût total s’élève à 29,2 milliards de francs CFA.

MFD/KM

Source : (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook sur