Sikasso : IBK offre un échangeur et un viaduc à la population

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé, le jeudi dernier, au lancement officiel des travaux de construction d’un échangeur, d’un viaduc et de l’aménagement de 10 kilomètres de voiries urbaines dans la ville de Sikasso.

 

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme présidentiel sur le désenclavement intérieur et extérieur de notre pays et de la modernisation des infrastructures urbaines dans les capitales régionales.  La réalisation de ce projet permettra à la ville de Kénédougou de bénéficier de l’amélioration de la sécurité routière pour le confort des usagers ainsi que le cadre de vie de la population et la réduction du coût d’exploitation des véhicules et des transports.

Le coût du projet est estimé à 31,594 milliards de FCFA. Le financement est assuré par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le Budget national.

Le marché des travaux est attribué à l’entreprise EGK (Mamadou Konaté), pour un montant hors taxes/hors droits de douane de 27.044 653 565 Francs CFA. Ce renouvellement de la confiance placée en l’entreprise  par les plus hautes autorités de pays est le fruit non seulement de l’exemplarité du partenariat public-privé (PPP) dans notre pays, mais aussi, de la reconnaissance du travail bien fait.

En effet, après une expérience réussie à Ségou à la même date en avril 2018, avec la construction de l’échangeur de la cité des Balanzans, l’entreprise EGK est en mesure de réitérer son succès qui lui valu la médaille de Chevalier de l’ordre national.

La Direction nationale des routes (DNR), dirigée par Mamadou Naman Keita, abat un travail de titan pour la concrétisation de tous les projets présidentiels en matière de développement infrastructurel. La DNR, qui assure la maîtrise d’ouvrage, insiste sur la qualité du travail et surtout sur le respect des délais contractuels.

Y. Doumbia

 Le Débat

Suivez-nous sur Facebook sur