Si la CMA interdit l’entrée de la ville de Kidal aux Maliens, les dirigeants résidant à Bamako doivent quitter la capitale

Ce jugement est l’avis de beaucoup de Maliens à Bamako et dans plusieurs localités de notre pays.

 

Il revient aux Maliens de chasser à Bamako tous les représentants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) dans un bref délai.

La sentence de la partition a été prononcée par le représentant de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à Kidal: «Soyez les bienvenus à Kidal, la délégation du Mali». De quoi se mêle-t-il ce mec ?

L’Inter de Bamako

Suivez-nous sur Facebook sur