Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

Session extraordinaire du conseil d’administration de l’Apej : La situation financière de l’agence passée au peigne fin

La salle de réunion du Patronat a abrité, le lundi 10 novembre 2014, la 24ème session extraordinaire du conseil d’administration de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej). Au cours de cette session, les administrateurs passeront au peigne fin la situation financière de l’agence. La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme Maïga Sina Damba, présidente du conseil d’administration en présence d’autres personnalités.

sina damba maiga apej

« L’analyse de la situation financière de l’Apej s’impose aujourd’hui, plus de dix ans après sa création, elle permettra aux administrateurs que nous sommes, d’avoir une idée des fonds reçus par l’agence, la repartions de ces fonds entre les différents départements, la gestion des fonds reçus, les projets financés, les résultats atteints.

Et enfin quelles recommandations pertinentes et propositions concrètes pouvons-nous formuler après avoir analysé les documents soumis à notre appréciation.

Celles-ci permettront à n’en pas douter améliorer les interventions de l’agence », c’est par ces mots que la présidente du conseil d’administration, Mme Maïga Sina Damba a commencé son allocution.

Avant d’ajouter que le programme emploi jeune initié au plus haut niveau de l’Etat est une réponse concrète à l’une des préoccupations majeures de toutes les familles maliennes et singulièrement aux attentes fortes de la jeunesse. A l’en croire, l’Etat à mobiliser beaucoup de fonds pour l’emploi des jeunes.

Et de poursuivre : « il nous appartient en tant que membre du conseil d’administration, de passer au peigne fin cette situation financière qui retrace l’ensemble des fonds alloués à l’Apej depuis sa création en vu d’indiquer les orientations qui s’imposent aux contextes de crises généralisée ».

En outre, elle a souligné que l’agence doit tout faire pour être performante. « Nous devons tout mettre en œuvre pour corriger les lacunes et insuffisances constatée, tracer les lignes directrices à suivre pour une gestion efficience et efficace des importantes ressources mises à la disposition de l’agence », a-t-elle conclu.

Aguibou Sogodogo

Source: Lerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook sur