«SEMAINE D’ALERTE DE LA PRESSE POUR BIRAMA, CLAUDE ET GHISLAINE »

DECLARATION DU MPV-MALI
Le 29 janvier 2016 disparaissait notre confrère Birama Touré. Depuis lors, la presse et des personnes de bonne volonté ont entrepris des démarches parmi lesquelles ‘’ la semaine d’alerte de la presse pour Birama, Claude et Ghislaine’’ initiée par le Mouvement de Protection de la Presse contre les violences à l’occasion du deuxième anniversaire de sa date de disparition, le 29 janvier 2018.

Aujourd’hui 29 janvier 2019, le flou demeure malgré les recherches et l’ouverture d’une procédure judiciaire.
Le MPV-Mali attire une nouvelle fois l’attention de l’opinion nationale et internationale sur le cas Birama.
Le MPV-MALI réitère son appel aux autorités pour qu’elles fassent toute la lumière sur la disparition de notre confrère Birama Touré.
Le MPV-MALI appelle la presse à rester mobilisée pour que cette affaire soit tirée au clair.
Aussi, face à la lenteur dans les recherches, le MPV-Mali en appelle aux organisations internationales (MINUSMA, la Croix Rouge, Reporters sans frontière)…
Le MPV-MALI rassure la famille de Birama qu’il mettra tout en œuvre afin que la vérité éclate autour de cette affaire.
Bamako, le 28 janvier 2019
Le Président

Boubacar Yalkoué

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
Suivez-nous sur Facebook sur