Secteur informel : Temedt déclenche la dynamique de syndicalisation

Sur une initiative suscitée par l’association Temedt, des travailleurs du secteur informel venus principalement de la zone Office du Niger étaient en conclave du 10 au 11 octobre à Bamako. Objectif : mener la réflexion sur la création d’un syndicat du secteur informel.

Ibrahim Ag Idbaltanat president temedt touareg

L’action du Temedt s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre de son projet de plaidoyer pour l’éradication de l’esclavage par le renforcement des capacités des leaders et organisations issus des couches vulnérables au Mali.

Le principal animateur de ce séminaire international d’échange avec la Mauritanie sur les luttes syndicales et la syndicalisation du secteur informel n’était autre qu’El Kory Seiba, expert et consultant en droits humains et en action syndicale.

D’abord il est revenu au président de l’association Temedt de justifier le choix de l’expert mauritanien. Pour lui, il s’explique par le fait que la Mauritanie a une longue expérience en matière de la syndicalisation du secteur informel.

“La syndicalisation du secteur informel sera profitable à vous-mêmes ensuite à notre économie, parce que c’est vous qui créez la richesse”, signifiera le président de Temedt, Ibrahim Ag, aux participants.

Il les a aussi invités à faire un bon usage des notions de syndicalisation apprises au cours de ce séminaire afin qu’ils puisent amener la communauté à mieux revendiquer son émancipation.

Cette initiative du Temedt a été saluée par Bakary Kéita, chargé de mission au ministère du Travail et de la Fonction publique représentant le ministre Diarra Raky Talla.

Oumar B. Sidibé

Source: L indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur