Secteur énergétique au Mali : Des nouveaux postes de Transformation pour mieux servir Bamako et environs

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui au Secteur de l’Energie (PASE) financé par la Banque Mondiale pour un montant de 95 millions de dollars et dont la première composante est le renforcement et extension du réseau de transport et de distribution de EDM-SA, le ministre de l’énergie Frankaly Keita a effectué, le vendredi 7 novembre 2014, une visite sur les postes de transformation électrique dont les travaux ont pris fin. Il s’agit des postes de Badalabougou et de Djicoroni Para. C’était en présence des responsables du secteur et des partenaires techniques et financiers.

Frankaly Keita ministre énergie projet apui secteur pase station poste transformation courant

Les Travaux de ces deux ouvrages essentiels pour l’évacuation de l’énergie sur la ville de Bamako ont été réalisés à un coût total de 3,75 milliards de FCFA soit 1,75 milliards pour le poste DCO (Djicoroni Para) et 2, milliards pour le poste de Badalabougou. Ainsi, les nouveaux postes de transformations de 30 sur 15 KV vont permettre l’augmentation de la capacité d’évacuation du réseau de répartition vers le réseau de distribution, l’augmentation de la fiabilité d’alimentation de la clientèle et de la qualité de la desserte de la clientèle.

Le ministre Frankaly Keita a déclaré que le projet aujourd’hui se déroule à la satisfaction totale du département et des bailleurs de fonds et  ceci est attesté par tous les rapports de la Banque mondiale. Par ailleurs, il a expliqué qu’après ces visites, il s’est rendu compte non seulement qu’il y a une nette amélioration de la qualité de travail et une augmentation de la capacité d’évacuation de l’énergie sur la ville de Bamako, mais aussi une augmentation de la sécurité d’alimentation à cause des équipements de la dernière génération ainsi que la parfaite maitrise de la gestion de l’ouvrage par les agents. « Tout cela  concours à l’amélioration de la qualité service de notre service public », a-t-il précisé.

En termes de financement pour des perspectives énergétiques au Mali, le ministre Frankaly a déclaré que dans ce financement il y a le projet du plan directeur du réseau électrique du Mali pour l’horizon 2030 et qu’à  l’issu de l’élaboration de ce plan d’autres investissements optimaux seront nécessaire à réaliser.

Pour cela, il dira qu’ils vont procéder à la requête de financement  pour la réalisation des mêmes ouvrages auprès de la Banque. « Aujourd’hui, compte tenu de la qualité  de ce projet et de la satisfaction que la banque a eu, je pense que nous n’aurons pas beaucoup de difficultés à avoir le financement pour ces projets », a-t-il souhaité.

Pour sa part, le représentant de la Banque Mondiale, Bérlengiero Manuel a fait savoir que son organisation est impliquée dans le secteur de l’énergie au Mali depuis plusieurs années et qu’elle continue à soutenir le gouvernement malien dans ses efforts pour améliorer le service de l’électricité, la qualité et l’accès à l’énergie. Tout en soulignant qu’ils sont absolument très satisfaits de ce qu’ils ont constaté après ces visites.

Ousmane Baba Dramé

Source: Lerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook sur