Santé de la reproduction: L’AFADev encadre 60 pères éducateurs

Dans le souci de mettre fin à certaines difficultés que les jeunes filles rencontrent dans notre société, l’association AFAdev de l’ancien ministre de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Bâ a organisé une formation des pères éducateurs. C’est la salle de conférence de la mairie de la commune VI qui a abrité les travaux de cette formation le samedi dernier.

Cet atelier visait à former les pères éducateurs qui, à leur tour sensibiliseront les jeunes de la localités sur la santé de reproduction et le mariage des enfants.

A noter qu’après une première formation qui a concerné les pères éducateurs de des communes I, II et III, c’est au tour de ceux des communes 5 et 6 de recevoir leur formation.

Elles étaient une soixantaine de jeunes filles à bénéficier cette formation qui a été possible grâce au financement du projet Italien (CISP)

Le représentant du maire de la commune VI, Bakary Dembélé a remercié l’association Afadev pour la tenue de cette formation dans sa commune, avant de souhaiter plein succès aux travaux. Il s’est réjoui du thème à débattre à savoir la santé de reproduction, un thème qui nous interpelle tous a t-il dit.

Outre la santé de la reproduction, la formation permettra aux jeunes filles d’avoir une belle technique de la prise de parole en public et surtout les conséquences du mariage forcé dans notre société.

La présidente de l’association, en sa qualité d’ancienne ministre de la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant attache du prix à cette formation car elle vient à point nommé d’autant plus que beaucoup de filles sont plusieurs à être victimes de ces cas malsains aujourd’hui à cause de l’ignorance. Cet atelier va permettre aux jeunes filles de pallier ces difficultés.

La formation était assurée par la consultante de l’association Madame Bakayoko Awa Diarra et M.Yoro Sangaré.

La vice présidente de AFAdev, Oumou Diallo a exhorté les participants à suivre la formation avec intérêt car elle dispense des notions qui, sans doute, font l’épanouissement de la femme.

L’âge des jeunes filles qui ont participé à la formation est compris entre 15 à 25 ans.

Seydou DIAMOUTENE

Source: Le 22 Septembre

Suivez-nous sur Facebook sur