Rupture collective du jeûne au Ministère de la Santé : sous le signe de la communion et de la solidarité

Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Pr. Samba O. Sow, a organisé, le mardi 13 juin 2017, une rupture collective dans la cour du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie (CNAM).

Professeur Samba sow ministre sante hygiene publique

L’objectif de cette rupture s’inscrit dans le cadre de la volonté des autorités du pays à rechercher et avoir la paix et la réconciliation dans les lieux de service et au-delà. C’était un moment de communion autour du repas de la rupture de jeûne entre ces travailleurs de la santé et leur ministre de tutelle.

Cette rupture collective s’est déroulée en présence du Secrétaire général du ministère, Dr Bakary Diarra ; du Chef de cabinet, l’honorable Yaya Haïdara ; du représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé, Dr Lucien Magan ; du Secrétaire général du Syndicat national de la santé, Pr Mamady Kané.
Après cette rupture, les responsables du département de la santé ont tour à tour salué le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Pr Samba Sow, pour cette belle initiative de communion et de solidarité autour d’un repas. Selon eux, cette initiative qui, à leur connaissance, est une première dans son genre au Ministère de la Santé est un symbole très significatif. Ils ont tous fait des bénédictions pour la paix et la réconciliation dans notre pays et aussi pour leurs services respectifs.
Pour le représentant de l’OMS, Dr Lucien Magan, il a reconnu que cette rupture collective est un symbole de paix et de réconciliation. Il s’est dit étonné de voir tout le personnel autour d’un même repas ; que cela est une chose que le ministre doit consolider car c’est un espoir d’encouragement vers la paix.
Quant au ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Pr. Samba Sow, il n’a pas camouflé sa joie de se voir entourer par ses agents notamment les syndicats. A ses dires, cette rupture s’inscrit dans l’idée logique du Gouvernement et le président de la République afin que la paix règne dans nos services et dans nos familles. Vue l’importance de cet acte, le ministre Sow a instruit aux directeurs des structures relavant de son département ministériel d’organiser cette action similaire au sein de leur département. Et d’insister que ce genre d’évènement soit pérennisé au sein du Ministère. Avant de formuler les bénédictions pour le retour définitif de la paix et de souhaiter que la grève illimitée du secteur que notre pays a connu tout récemment n’y soit jamais répété.
S.K. KONE
Suivez-nous sur Facebook sur