Ramadan : Le blues des vendeuses de beignets

Les beignets, en période de ramadan, après les dattes, sont les mets préférés des jeuneurs. Cependant, cette année les affaires ne sont pas bonnes du côté des vendeuses de beignets.

Pendant le ramadan, les vendeuses de beignets sont à chaque coin de rue. Habituellement, car, cette année tel n’est pas le cas. Covid-19 n’a pas épargné ce secteur non plus.

Avec l’avenue de la pandémie, les mesures préventives ont été prises pour limiter les risques de propagation du virus. Et ces mesures ont eu un impact négatif sur le business des vendeuses de ces galettes qui voient leur économie partir en vrille.

Rokia Fofana, vendeuse de beignet a vu son commerce ainsi péricliter. Elle est installée dans ce commerce depuis fort longtemps, ramadan ou pas. La majorité de ses clients était des étudiants de la faculté de médecine et de la pharmacie, qui malheureusement sont rentrés chez eux suite à la fermeture des classes.

Elle vendait 20 kg de mil de beignets chaque jour et parfois plus, excepté les week-ends car les étudiants rejoignaient leur famille. Malheureusement, cette année les choses ne sont pas pareilles, car notre interlocutrice vend moins que d’habitude.

Actuellement mon commerce a chuté. De 20 kg ou plus, je suis à 8 kg de mil. Le marché n’est pas au top comme les années précédentes. Grâce à cette vente, j’assurais les habits des enfants pour la fête. Je ne fais que prier pour qu’un miracle se produise avant la fête”.

Cette crise risque de perturber la fête dans beaucoup de familles. Certains parents se demandent déjà comment combler les attentes des enfants en plus de la tontine de viande, car, qui dit fête dit mets succulents et bonne humeur. Et cette année, la morosité menace la fête.

 

Oumou Fofana

Source: Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur