Ramadan 2019 : La Première Dame au secours des fidèles musulmans

Comme à l’accoutumée, la Présidente de l’ONG-AGIR, épouse du Chef de l’Etat, Mme Kéïta Aminata Maïga, vient de procéder au lancement officiel de sa traditionnelle opération Ramadan en donnant kits alimentaires d’une valeur de 24.825.000 à 600 familles de Bamako.

 

Le samedi 18 mai dernier, la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga, a présidé la cérémonie de lancement officielle de la traditionnelle Opération Ramadan qu’elle organise chaque année. Etaient présents autour d’elle, les membres de son Cabinet, les cadres de l’ONG AGIR, quelques membres du Gouvernement, les Représentants des partenaires de l’ONG Agir et les Bénéficiaires.

Il faut souligner que ce don est le fruit d’un partenariat de longue date entre l’ONG AGIR et le Croissant Rouge des Emirats Arabes Unis et est destiné à l’ensemble des six communes du District de Bamako.

Les Bénéficiaires de ce don sont, entre autres, des veuves, des personnes indigentes, des femmes seules chargées de foyer, des non-voyants, des personnes démunies, des mères de jumeaux installés à travers les six Communes du District de Bamako. Ce sont des personnes qui ont été sélectionnées par les services sociaux du Ministère de l’action humanitaire et de la lutte contre la pauvreté.
D’un coût global de 24.825.000 FCFA, ils concerneront 600 ménages de la ville de Bamako.

Au total, ce sont 100 ménages qui sont sélectionnés dans chaque commune du District de Bamako. Et chaque Bénéficiaire a reçu les frais de transport pour son déplacement.

Remis par la Première Dame, les kits de vivres sont composés notamment de 1 sac de riz de 25 kg, 1 sac de sucre de 25 kg, 1 sac de mil de 50 kg, 2 kg de lait et 1 bidon d’huile de 5 litres avec, à l’appui, une enveloppe de 3000 francs CFA pour le transport.
Les Bénéficiaires, très heureux du geste de la Kéïta Aminata Maïga, l’ont adressé des remerciements pour son assistance constante envers les plus démunis et ont fait des bénédictions et des prières pour la stabilité et la paix dans tout le Mali.

Enfin, une minute de silence a été observée en hommage à feu Dr Abdoul Aziz Maïga, Chargé de missions à la Présidence de la République et proche collaborateur de la Première Dame, arraché brutalement à l’affection de tous, le jeudi 16 mai 2019, lors d’une mission de l’Etat au Qatar.

Mahamadou SARRE
………………………………
COMMUNIQUE DE PRESSE
Le Ministère de l’Élevage et de la Pêche informe la population malienne, que suite à la grande pluie qui s’est abattue sur Bamako et ses environs, le jeudi 16 Mai 2019 a drainé d’importantes quantités d’eau de ruissellement au niveau du fleuve Niger et provoqué de forte mortalité de poissons au niveau du village de Baguineda dans la commune de Baguineda, cercle de Kati, région de Koulikoro.
Le Ministère informe, qu’une mission conjointe composée de la Direction Nationale de la Pêche et de la Direction Nationale des Services Vétérinaires (DNSV) s’est rendue sur les lieux le samedi 18 mai 2019. La mission avait pour objectif de faire des investigations pour situer les causes de cette forte mortalité de poisson.
Arrivée sur les lieux, l’équipe a échangé avec les communautés de pêcheurs et procédé à des prélèvements d’échantillons de poissons et d’eau pour des fins d’analyse aux laboratoires.
Selon les pêcheurs, ce type de pollution est habituel en début d’hivernage après chaque grande pluie. Cependant, la forte mortalité de poissons observée cette année serait probablement due à l’effet conjugué de la baisse du niveau des eaux, la quantité importante de déchets drainés par la pluie, impactant une forte turbidité de l’eau qui a provoqué l’asphyxie des espèces de poissons très sensibles au manque d’oxygène de l’eau.
La mission rassure la population malienne que c’est un cas mineur circonscrit et passager et qu’il n’y a pas de risque de drame écologique. Cependant, elle déconseille la consommation et la commercialisation desdits produits avant les résultats des analyses d’échantillons envoyés aux laboratoires.
Bamako, le 20 Mai 2019.
Le Secrétaire Général du Ministère de l’Élevage et de la Pêche

L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur