Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

Quinzaine de l’environnement : DE NOUVELLES PERSPECTIVES AVEC LA PREMIERE EDITION DU SALON DE L’ENERGIE DOMESTIQUE

L’espace d’expositions du Palais de la culture Amadou Hampâté Bah, a accueilli les 14 et 15 juin 2017, les activités de la première édition du Salon de l’énergie domestique de Bamako (SALED 2017).

nina wallet intalou ministre artisanat tourisme

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Walett Intallou.
Grande innovation dans le programme de la Quinzaine de l’environnement, le SALED se veut désormais un cadre, où les Maliens peuvent découvrir des techniques et technologiques écologiques de nos artisans et entrepreneurs en matière d’énergies domestiques.
Environ une dizaine d’entreprises, d’ONG et d’artisans ont présenté leurs produits aux visiteurs qui ont défilé pendant deux jours entre les stands d’expositions. Des fourneaux écologiques fonctionnant aux briquettes combustibles, aux réchauds à éthanol en passant par des foyers améliorés et des plateformes de chauffage au gaz butane pour les blanchisseurs artisanaux d’habits, les gargotières qui sont de grands consommateurs de charbon de bois, les exposants ont rivalisé d’ingéniosité dans la conception des produits exposés. Et cela, bien entendu, à la grande satisfaction des visiteurs. Les visites guidées et les explications pratiques étaient suivies de démonstrations culinaires pour certifier l’efficacité des inventions.
Ainsi, la société Yirimex S.A, une entreprise malienne qui travaille depuis près d’une dizaine d’années sur la recherche, la conception et la mise sur le marché de l’énergie domestique, des outils fonctionnant à l’énergie verte, est aujourd’hui à l’avant-garde du combat. Selon Oumar Diallo, son directeur général, Yirimex dispose d’une gamme variée de fourneaux, de foyers améliorés et de réchauds à gaz qui font le bonheur des ménagères maliennes et des grands foyers de consommateurs de bois de chauffe comme les camps militaires et l’Ecole de formation de la police nationale.
Les technologies développées par Yirimex, comme les briquettes combustibles et les réchauds à éthanol présentent beaucoup d’avantages aux plans écologique, économique et sanitaire. En effet, les briquettes sont fabriquées à partir des résidus de récoltes et d’autres rejets agricoles. Ce qui permet de préserver les forêts, explique le patron de la société. Leur combustion ne dégage aucune fumée ou gaz intoxicant, et protège ainsi la santé de l’usager. La fourniture de la matière par les organisations féminines et associations de jeunes dans les villages, permet de créer des emplois ruraux.
« L’avenir de notre pays repose sur vos épaules, vous les artisans, a lancé le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Walett Intallou. Vos œuvres doivent être soutenues et encouragées ». Et d’assurer les initiateurs du SALED que l’accompagnement du département et de tout le gouvernement ne fera jamais défaut dans la promotion des énergies domestiques. Ces derniers ont promis de s’atteler davantage à cette tâche et d’inscrire désormais le SALED sur la liste des salons annuels d’innovations techniques et technologiques dans notre pays.

Cheick Amadou DIA

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook sur