QUESTION DE FOI : Quand les religieux utilisent la religion à des fins personnelles !

Dans la mosquée, après la prière du vendredi, un comité de fidèles a proposé la lecture du Coran pour ceux qui sont volontaires, moyennant un cadeau de reconnaissance : l’argent.

Il est important de comprendre les faits divers régissant nos sociétés par l’observation lucide. Pour un novice ou un adepte conditionné, c’est une bénédiction d’apporter du soutien en encourageant la lecture du Coran. Ce qui n’est pas un problème du tout si l’apprenant parviendra à l’observation stricte de sa source: c’est-à-dire l’observation de préceptes coraniques qui sont des mécanismes sûrs conduisant à la connaissance de Soi qui conduira inévitablement à la connaissance de Dieu, Qui a établi le Coran et son contenu à une humanité sombrée dans les abîmes.

Seulement, les miracles de Dieu cachent aussi des armes de destruction. C’est-à-dire mal employés, ils se transforment en terreurs intérieures. Nous pouvons relever pour ne pas aller loin, les cas de ces incroyables imams, prêcheurs, charlatans de toutes les illusions.

Ils sont imbattables dans les débats religieux. Ils peuvent établir des théories de connaissances conceptuelles sans commune mesure. Mais une simple interrogation demeure dans tous les esprits des disciples conditionnés pour l’occasion : pourquoi telle personne, malgré ses connaissances de haut niveau, ne parvient elle pas à concilier ses dires et ses actes quotidiens ?

La plus belle manière de dénoter les paradoxes comportementaux, est d’observer l’individu dans son état de dire et de faire. La plupart d’entre nous sont tellement perdus qu’ils ne voient rien d’autre que leurs problèmes et leurs misères. C’est pour cela que malgré toute l’énergie pour tourner et retourner les choses, il est évident que le sort demeure moins clément avec eux.

Faire l’apologie de la religion est un acte bénéfique. Mais se croire l’intermédiaire entre le divin et l’humain en exploitant ce dernier à travers des manipulations psychologiques pour le maintenir dans l’obscurité totale, c’est être ignorant de soi-même. Le dicton qui dit, ne fais pas ce que je fais, mais fais ce que je te dis, est l’une des plus grandes imbécilités que les masses ont gobé comme une pilule. Celui qui parle de Dieu, mais ne peut pas l’expliquer par l’exemplarité, est un imbécile. Qu’il se croit imam ou prophète, c’est un imbécile qui cultive des imbécilités afin de grossir les rangs des abrutis.

En tout cas, bon nombre d’hommes religieux utilise la religion à des fins et satisfactions personnelles ! C’est vraiment dommage car cette pratique bien répandue salis la réputation de l’islam.

Touré Abdoul Karim

Source: Le Démocrate 
Suivez-nous sur Facebook sur