Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

Prytanée militaire de Kati : LA CULTURE L’EXCELLENCE

La 13è édition de la journée de l’excellence du Prytanée militaire de Kati a eu lieu jeudi au Prytanée militaire.

ecole militaire kati prytanée jeunes officiers

Cette journée qui est consacrée à célébrer les meilleurs élèves a réuni du beau monde : le chef d’état-major chargé des opérations, le directeur des Ecoles militaires, des officiers généraux, les autorités administratives et politiques du Cercle de Kati, des représentants du corps diplomatique, le commandant militaire du Prytanée de Kati, l’Amicale des anciens élèves du Prytanée et plusieurs autres invités.
Le commandant du Prytanée militaire de Kati, le lieutenant-colonel, Drissa Keita, a souligné que cette journée est dédiée à la récompense de ceux qui se sont distingués par leur assiduité, leur courage et leur dévouement sur le plan académique, militaire et sportif. « Fêter la journée de l’excellence, c’est rendre hommage à tous ces professeurs et encadreurs qui ne ménagent aucun effort pour former ces jeunes », a indiqué le haut gradé qui a ensuite salué l’interactivité quasi permanente qui a ponctué cette année scolaire entre le commandement, l’Amicale des anciens élèves et l’Amicale des anciens professeurs du Prytanée, qui forment un triumvirat gagnant. Le commandant du Prytanée rappellera aussi que la devise : « s’instruire pour servir » est là pour rappeler l’exigence de la performance à tout moment.
« Chers enfants, la persévérance est une qualité prépondérante qui ne doit pas vous quitter et je vous laisse méditer ces propos d’un spécialiste américain en management : « la persévérance, c’est ce qui rend l’impossible possible, le possible probable et le probable la réalité », a souligné le commandant du Prytanée. Malgré la conjoncture difficile, dira-t-il, d’excellents résultats ont été réalisés. Ainsi cours de l’année scolaire 2016-2017, lors du concours littéraire du Pôle d’excellence pour la langue française, organisé le jeudi 6 avril 2017 par le Comité pédagogique de lettres, le Prytanée militaire a raflé 3 prix sur les 6 (la 1ère, la 1ère place Ex, la 4è). S’agissant du Concours national de russe, organisé par le ministère de l’Education nationale, le Prytanée s’est encore taillé la part du lion (7 Prix sur 13 dont les 3 premiers).
Concernant les résultats annuels, au niveau du cycle fondamental, pour la 7è année avec un total de 59 élèves passent en classe supérieure, soit un taux de réussite de 98%. Pour la 8è année, tous les 66 élèves passent en classe supérieure.
Au niveau du cycle secondaire, pour les deux classes de 10è (commune 1 et 2) 44 élèves sur 51, passent en classe supérieure, soit un taux de réussite de 86%. Au niveau des trois classes de 11è, 51 élèves sur 55 passent en classe supérieure, soit un taux de réussite de 93%.
Au cours de cette journée d’excellence, plusieurs élèves ont été récompensés. L’élève Sounkalo Keita a reçu l’un des titres les plus convoités, « le prix d’honneur ». Il est le meilleur en instruction militaire. Très discipliné, il se fait remarquer aussi par sa très bonne tenue. L’adjugent chef-major Seydou Sanogo a affirmé que c’est l’élève qui n’a jamais été puni de prison durant tout son séjour au Prytanée militaire de Kati. L’élève Sounkalo Keita a affirmé que le secret de cette réussite est la persévérance et le courage.
Le Prytanée militaire de Kati a pour vocation de donner aux élèves une formation militaire académique et sportive les prédisposant à une carrière militaire. L’adjugent chef-major Seydou Sanogo, a rappelé que le Prytanée militaire a été créé le 3 janvier 1980, mais n’a ouvert ses portes que le 16 janvier 1981 avec une promotion constituée essentiellement de 30 élèves. L’établissement a accueilli ses premières filles en 1988. C’est en 1994 que l’établissement a commencé à recevoir des élèves venus d’autres pays africains. Le Prytanée militaire de Kati envoie aussi régulièrement ses élèves au Burkina Faso, au Niger, au Sénégal, au Togo et au Benin.
Mamadou SY

 

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook sur