Problème de chefferie au quartier Sans-fil de Bamako : L’ex-Gouverneur Ibrahima Féfé Koné au banc des accusés Le gouverneur Débérékoua Soara a-t-il été piégé

Des habitants du quartier Sans-fil de Bamako se disent outrés par le comportement de l’ex-Gouverneur Ibrahima Féfé Koné qui, selon eux, a aidé le chef de quartier Sans-fil, Souleymane Coulibaly, à avoir un  document confirmant son statut alors que sa légitimité est contestée. En plus, l’affaire est encore pendante devant les juridictions.

Des habitants du quartier Sans-fil de Bamako sont plus que déterminés à faire partir leur ‘’chef de quartier’’, Souleymane Coulibaly,  et ses conseillers pour la « gestion opaques» du patrimoine du quartier.

L’on se rappelle qu’une plainte a été introduite pour la destitution du chef dudit quartier et ses conseillers. Au moment ou cette affaire est pendante devant les juridictions maliennes, les plaignants affirment que Souleymane Coulibaly a reçu un document administratif confirmant son statut de chef de quartier. Ils pointent du doigt l’ex-Gouverneur Ibrahima Féfé Koné qui, selon eux, a pris parti en aidant Souleymane Coulibaly à avoir un  document confirmant son statut de chef de quartier. Selon eux, les deux complices ont piégé le gouverneur du district de Bamako, Colonel Débérékoua Soara, pour avoir le document en question.  A la faveur d’une assemblée générale tenue le samedi 15 juin 2019,  dans la rue 781 dudit quartier, les contestataires disent s’opposer catégoriquement à ce document qu’ils jugent « faux».

Toumany Sidibé, l’un des organisateurs de l’Assemblée générale, tire argument du fait que le document ne devrait aucunement être délivré à Souleymane Coulibaly pendant que l’affaire est devant la justice.

Mode opératoire

A la faveur de cette Assemblée générale, plusieurs témoignages ont rapporté que Souleymane Coulibaly et le gouverneur Ibrahima Féfé Koné ont mis en place un plan stratégique pour tromper la vigilance du gouverneur du district de Bamako, Colonel Débérékoua Soara. Cela, dans le but d’avoir le fameux document. Selon eux, tout a été mis en place à la faveur de la traditionnelle visite de courtoise chez Ibrahima Féfé Koné à l’occasion de la fête de ramadan. « Une délégation des habitants du quartier s’est rendue chez l’ex-gouverneur Ibrahima Féfé Koné pour les présentations de vœux. Profitant de cette occasion,  M. Koné a joint le Colonel Soara, mettant le téléphone sur haut parleur.  L’iman du quartier qui faisait partie de la délégation a confirmé que tous les protagonistes sont présents avec la jeunesse et qu’il y a eu un consensus pour maintenir Souleymane Coulibaly comme chef de quartier. C’est ainsi que le  gouverneur du district de Bamako, Colonel Débérékoua Soara, a signé le document confirmant le statut de M. Coulibaly», déplore Toumany Sidibé.

A ce titre, il estime que le Colonel Débérekoua Soara a été trompé sur la base d’un faux témoignage. « Pourquoi Ibrahima Féfé Koné a profité de cette visite pour appeler son chef, chose qui n’est pas habituelle ? Et pourquoi même mettre le téléphone sur haut parleur pour annoncer qu’il n’y a plus de crise », s’interrogent Sidibé et les siens.

En tout cas, ils sont vent debout contre cette décision et comptent engager des actions pour arriver à leurs fins.

Affaire à suivre

Ibrahim M.GUEYE

Source : Info24

Suivez-nous sur Facebook sur