Prise en charge des orphelins: la philanthropie de l’ONG AGIR

La salle des banquets de Koulouba a abrité, avant-hier mardi, la cérémonie de lancement du programme de parrainage d’orphelins maliens, initié par l’ONG Agir de la Première dame Keita Aminata MAIGA,  en collaboration avec le Croissant Rouge des Émirats. La cérémonie était présidée par M. Hamadoun KONATE, ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté ;  une délégation de l’Autorité du Croissant Rouge des Émirats, conduite par M. Fayçal ALQUBAISI ; et des centaines d’orphelins accompagnés de leurs tuteurs.

 

Intitulée ‘’le projet Orphelin’’, cette initiative a pour ambition d’assurer le parrainage d’environ 10 000 orphelins ayant un âge compris entre 0 et 16 ans en vue d’une  prise en charge sociale.

En campant le décor, M. Fayçal ALQUBAISI a expliqué le contexte du projet. Selon lui, ce projet est un partenariat entre l’Autorité du Croissant Rouge des Emirats et l’ONG Agir. Il a précisé que ces enfants ont été parrainés selon les normes des Emirats Arabes. « N’est pas orphelin un enfant qui a perdu sa mère. Soit, il perd son père ou ses deux parents. C’est sur  cette base  que nous avons accepté cette initiative. Je remercie Mme la première dame pour tout ce qu’elle fait pour les démunis, en général, et les orphelins, en particulier, à travers l’ONG agir », a-t-il dit.

Le  ministre NONATE a quant à lui remercié l’ONG Agir pour avoir pris une partie des charges de l’État dont la tâche est, selon lui, de veiller pour que chaque enfant puisse vivre dans des conditions normales dans la société. «La condition normale  pour un enfant, c’est de vivre avec le père et la mère. Nous sommes dans un contexte de crise qui a fait que la plupart de ces enfants ont perdu leurs pères, pas naturellement, mais de façon brutale. Cette  crise sécuritaire a causé la mort, la disparition ou l’incapacité physique et mentale des personnels des forces armées et de sécurité et autres corps paramilitaires, des fonctionnaires et autres agents de l’État. La situation des enfants de ces derniers, morts dans l’exécution de leur mission de service commandé ou de service public, est rendue difficile dans un contexte de pauvreté. Leurs tuteurs ne parviennent pas souvent à supporter les charges quotidiennes, notamment en matière de santé, d’alimentation, d’éducation, de formation professionnelle. Il nous revient de combler le vide qu’a laissé les pères de ces orphelins», a-t-il expliqué, avant d’indiquer que l’ONG Agir et ses partenaires viennent d’alléger, par ce geste, la charge de ces enfants.

C’est avec une grande joie que la Première dame, KEITA Aminata MAIGA, a remercié les partenaires techniques et financiers  pour leur effort, afin que ce projet soit une réalité. Elle a ainsi expliqué le contexte : « l’ONG AGIR a signé en juin 2017, à Bamako, un mémorandum d’entente avec le Ministère des Affaires étrangères des Émirats Arabes unis, à travers l’Autorité du Croissant Rouge des Émirats. Ce partenariat est basé entre autres sur la prise en charge des orphelins, la réhabilitation d’écoles, de centres de santé, de points d’eau et de cohésion/mobilisation  sociale dans 7 communes des régions de  Tombouctou et de Gao et plusieurs autres domaines en santé, éducation, formation du monde rural… Dans  le cadre de ce partenariat, l’ONG AGIR a entrepris la mise en œuvre, depuis 2017,  d’un projet de parrainage de 10 000 orphelins maliens, dont nous célébrons le lancement ».

Selon Mme KEITA Aminata MAIGA, le Mali, traditionnellement reconnu comme pays d’hospitalité, de paix et de bonne cohabitation entre les populations, fait face à une série de crises de grande envergure affectant progressivement la protection des enfants et les mécanismes de survie des familles.  « L’ONG Agir n’est pas restée en marge de cette question épineuse que vit le Mali. En effet pour apporter une réponse à cette épineuse question que vit le Mali, consciente  aussi de la situation que vivent les orphelins et leurs mères qui constituent une couche très vulnérable, l’ONG Agir a signé un partenariat avec le Ministère des Affaires étrangères des Émirats Arabes unis, à travers l’Autorité du Croissant Rouge des Émirats. Compte tenu du rôle humanitaire que joue le Croissant Rouge des Émirats arabes unis à fournir assistance et aide aux groupes les plus vulnérables dans de nombreux pays du monde, ce partenariat est l’une des actions les plus importantes dans le volet humanitaire, car permettant d’apaiser le cœur et l’âme des êtres humains », a-t-elle dit avant de remercier la délégation qui n’est d’ailleurs pas venue les mains vides.

D’ores et déjà, les enfants ont reçu des chèques géants pour leur prise en charge mensuelle. A cet effet, six enfants et leurs tuteurs ont reçu des mains de le Première dame, des responsables de la délégation de l’Autorité du Croissant Rouge des Émirats et des membres du Gouvernement présents à ladite cérémonie de lancement leurs chèques de 200 dirhams, environ 35 000 FCFA, l’équivalent de la dotation mensuelle.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur